COWORKING LAB

Tunisie 2.0 : « Democracy in progress »

Un laboratoire démocratique

Jeudi 7 avril 2011 / Hotel Le Consul Rue de la Palestine

Nous improvisons une table ronde, un échange engagé riche d’enseignement, d’espoir et d’envie. A ce jour c’est fou comme chaque citoyen tunisien se sent responsable, et cherche à s’engager pour son pays. Soit via une association, en créant des événements ou produisant du contenu.

WAHOU que ça fait du bien de voir et d’entendre cela !!!!!!!!

Laissez nous vous présenter nos trois interlocuteurs privilégiés :

Sarah Ben Hamadi :

# Secteur : édition

Organisatrice Barcamp Tunis 2011

twitter.com/#!/Sarah_bh

http://un-oeil-sur-la-planete.blogspot.com/

Chokri Ben Dhaou:

CEO Thalensys

Engagé & bénévole dans l’association ATUGE : http://www.atuge.org/ (Association des Tunisiens des Grandes Ecoles)

Habib Tammar

Blogueur & enterprenarstist : http://www.facebook.com/Bibouddha

Nous l’avions rencontré en octobre 2010 à notre Barcamp e-réputation, de passage à Tunis forcément nous devions lui rendre visite.

Il surfe sur la vague web et fait de la production musicale pour lui Biboudha du rock electro et produit d’autres artistes dans son HomeStudioPro.

Habib est typiquement le citoyen du monde « branché »  il n’est n’y activiste ni planqué, il souhaite juste que le consensus global suive la voie des pays occidentaux.

On compte sur lui pour notre évènement sur Tunis ;o)

1. Développement & réflexions en cours

4 axes de travail concernant la révolution du peuple tunisien :

. Axe pédagogique concernant la démocratie : comprendre les attentes du peuple tunisien à savoir mettre fin à la corruption et aux passe-droits, pouvoir s’exprimer librement.

. Axe socio-économique pour aider les entreprises en difficulté en proposant des avis d’experts comptables, de banquiers, de consultants pour aider celles-ci à traverser cette période délicate mais pleine de promesses.

. Axe Think Tank : pool de consultants pour créer une banque d’idées et rédiger un livre blanc.

Il s’agit par exemple de mener des réflexions autour du développement des régions défavorisées en prenant une région pilote.
Comment sensibiliser les entreprises à assumer des responsabilités sociales ?

En effet sans infrastructure sociale (écoles, routes, hôpital), il est impossible d’attirer des entreprises. Le développement économique passe donc par un engagement social.

. Axe Démocratie 2.0 : comment favoriser et fédérer les initiatives pédagogiques en s’appuyant sur les nouveaux outils.

2. Focus sur les Medias & medias sociaux

Avec un dictateur au pouvoir depuis 23 ans, le contenu médiatique s’apparente bien plus à du publi-reportage !

La formation journalistique est en jachère, tout reste à faire. Tant sur le plan de formation que sur le plan de l’information.

Comment comprendre et détecter une rumeur ? Comment filtrer l’information et citer ses sources sans tomber dans « je l’ai lu sur facebook, donc l’information est vraie ». Rappelons que Facebook est un vecteur de diffusion d’information, mais aussi de désinformation, le peuple tunisien doit être sensibilisé à cela.

Nous assistons à une véritable effervescence, la liberté d’expression est désormais possible. Cependant les medias de masse ne sont pas du tout préparés pour le moment. Beaucoup de journalistes des medias TV / Radio ont retourné leur veste et du coup leur crédibilité est limitée.

Les medias sociaux

Les tunisiens que nous rencontrons sont d’accord à 200 % pour affirmer que Facebook et Twitter sont de véritables outils de mobilisation.

De nombreux ministères possèdent désormais leur page fan facebook. Le rôle de ces pages fan est de garantir que la source d’information provient du bon canal. C’est quand même incroyable !!!

La page du Ministère de l’intérieur du gouvernement Tunisien compte plus de 173 000 fans ! C’est dire à quel point la démocratie 2.0 est en route : http://www.facebook.com/ministere.interieur.tunisie

Conclusion

Le but de notre démarche est de transformer l’enthousiasme en réalité.

Nos échanges avec Sarah, Chokri et Habib ressemblent fortement à une réunion de pré-Barcamp.

Un vrai brainstorming sur la démocratie 2.0 ou comment se servir de la philosophie Open Source, de méthodologie agile et du marketing google pour créer les fondements de la gouvernance de demain.

Nous avons donc décidé de transformer ces paroles en acte, en organisant en juillet ou septembre un Barcamp suivi d’une HackingParty en simultané à Tunis / Paris. Avec un objectif clair : réfléchir sur des méthodologies innovantes de nouvelle gouvernance, ce qu’on peut appeler simplement la démocratie 2.0.

Un événement que nous imaginons déjà comme une première journée de réflexion à Paris et Tunis sur la définition d’outil fonctionnel de la représentation citoyenne, suivi de 2 jours de HackingParty (@glenux prépare tes valises !) regroupant des développeurs à Paris et Tunis pour réaliser des prototypes, application Facebook, iPhone mis en ligne à la fin de l’événement. Ces outils seront libres de droit et diffusés.

Cette démarche est utile pour tous, même si les Tunisiens ont pris de l’avance avec leur (r)evolution, nous avons des échéances présidentielles dans très peu de temps.

La voix du peuple via les réseaux devient déterminante et j’espère que nous n’allons pas passer à coté d’opportunité de réellement participer au changement.

N’hésitez pas à nous contacter pour participer !!!!

WeLoveYou WeLoveTunisia #50ATunisia

@nicolas2fr @thib39

Discussion

Trackbacks/Pingbacks

  1. [...] digne d’un ministre, la Team 50A a fait de nombreuses rencontres, toutes plus enrichissantes les unes que les [...]

Post a Comment