Browsing Tag

vie privée et données personnelles

VISIBILITE

Vie privée et données personnelles : état des lieux

En novembre, l’agence 50A lance « Le mois de la donnée personnelle » avec le hashtag #SaveMyData. Dans ce cadre, plusieurs thématiques sur le sujet seront développées tout au long du mois, afin de nous interroger sur le devenir de nos données personnelles à l’ère du numérique.

Ce premier chapitre nous dresse un état des lieux, concernant la divulgation de nos données personnelles et de nos vies privées sur Internet. Comment se manifeste-t-elle ? Comment est-elle perçue par les internautes ?

PREAMBULE

Depuis 1948, la protection de la vie privée est un droit fondamental garanti par l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme des Nations unies. En France, la loi du 17 juillet 1970  protège ce droit dans l’article 9 du Code civil.

Avec le développement de l’informatique, la loi du 6 janvier 1978 vient renforcer ce droit en créant la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Cette commission est chargée de « veiller à ce que l’informatique soit au service du citoyen et qu’elle ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques. » Qu’en est-il aujourd’hui ?

LE POUVOIR DE LA CNIL FACE AU WORLDWIDEWEB

Email, chat, réseaux sociaux, moteurs de recherche, achats, cloud, soumission de formulaires … tout ce que vous faites sur internet via n’importe quel support est soumis à un stockage de données. Qu’elles soient payantes ou gratuites, les plateformes récupèrent vos données, les trient et les classent suivant différents critères. Votre pouvoir d’achat, vos goûts, vos habitudes, vos déplacements et vos opinions sont étudiés dans le but d’identifier des typologies d’individus et de comportements. L’exploitation de ces données sont tellement diverses qu’elle offre une infinité de possibilités.

En tant que commission nationale, la CNIL peut bien être reine en son territoire mais face au WorldWideWeb, elle n’est qu’une île noyée dans un flot d’informations qui lui échappe. Lorsque les usagers des transports publics se plaignent du pouvoir de la puce moucharde du Passe Navigo successeur de la Carte Orange, la CNIL intervient en amont dans l’intérêt des plaignants. Mais face à des titans tels que Google et Facebook, la CNIL attaque, porte plainte, sanctionne mais n’altère pas réellement le pouvoir qu’ils ont déjà acquis.

cnil-google

Google avait choisi de publier la condamnation par la CNIL sur sa page d’accueil (Février 2014)

 

INTERNET : JE T’AIME, MOI NON PLUS

Une étude CSA réalisée pour Orange en février 2014 sur le thème  «Les Français & la protection des données personnelles» révèle que 81% des Français sont très préoccupés par la protection de leurs données personnelles. Ces craintes qui se cristallisent sur les risques de piratage des données bancaires et d’usurpation d’identité.

L’étude affirme que les Français manifestent largement leurs inquiétudes sur l’ensemble des risques encourus sur internet :

  • Près de neuf interviewés sur dix jugent préoccupant les risques de piratage d’informations et de documents personnels (90% « Préoccupant ») ou de données bancaires (88%, dont 52% « Très préoccupant »).
  • Les personnes interrogées expriment plus spécifiquement des inquiétudes quant à la protection des enfants contre les risques sur internet (81%).
  • Parmi tous ces sujets, c’est bien le piratage des données bancaires (n° carte bancaire, RIB…) qui est perçu comme le plus sérieux : près d’un Français sur deux considère qu’il s’agit du risque le plus important (47%). »

Nos vies sont copiées dans des bases de données, nous le savons, mais internet est tellement ancré dans nos habitudes qu’il nous est devenu difficilement possible de ne plus  :

  • Trouver des informations sur les moteurs de recherche
  • Echanger avec nos amis sur les réseaux sociaux
  • Faire des bonnes affaires sur les sites commerciaux
  • Participer à la vie citoyenne via l’ OpenGouvernance
  • Développer notre identité numérique via le référencement
  • Evaluer nos performances avec le QuantifiedSelf
  • Rentabiliser nos biens sur les sites de ventes entre particuliers
  • Participer à des événements ou trouver l’amour sur les sites de rencontres

Ces actions permettent de dresser des profils très précis d’utilisateurs. La France a d’ailleurs mis en place en juillet 2015 la Loi sur le renseignement qui définit un cadre dans lequel les services de sécurité d’Etat sont autorisés à utiliser des techniques de recueil de renseignements dont la captation de données informatiques avec accès aux réseaux des opérateurs de télécommunications afin d’identifier des individus présentant « une menace terroriste. »
Une loi plébiscitée par 69% des Français selon l’étude du Parisien d’avril 2015.

 

Le thème de l’anonymat sur le net sera le sujet du prochain chapitre. Restez connectés !

A découvrir aussi :

#SaveMyData / Article 2 : Anonymat et sécurité informatique sur le net

#SaveMyData / Article 3 : Surveillance de masse, l’après attentat