Recherche catégorie

TRANSITION NUMERIQUE

TRANSITION NUMERIQUE

Technologies partout, démocratie nulle part. Plaidoyer pour que les choix technologiques deviennent l’affaire de tous.

Interview menée le 18 septembre par Thibaut Brousse
Invités : Yaël Benayoun, Irénée Régnauld

Le 18 septembre 2020, nous recevions à notre micro Yaël Benayoun, Irénée Régnauld à l’occasion de la sortie de leur livre “Technologies partout, démocratie nulle part. Plaidoyer pour que les choix technologiques deviennent l’affaire de tous.” 

Yaël Benayoun, est diplômée en philosophie politique et en sciences sociales, elle conseille les organisations qui souhaitent se doter d’outils d’observations et de compréhension des réalités sociales. 

Irénée Régnauld, est diplômé en sciences politiques et en affaires internationales, il est consultant et auteur du blog maisouvaleweb.fr  où depuis 2014, il aborde les implications sociales du numérique. 

Yaël et Irénée sont les co-fondateurs du Mouton numérique, une association qui apporte son éclairage sur les innovations auxquelles est confrontée la société. Le Mouton numérique croit fermement que les citoyens doivent participer aux échanges qui se jouent actuellement sans eux concernant les avancées technologiques. Celles-ci s’immiscent de plus en plus dans leurs vies personnelles et professionnelles..

Lire le manifeste du Mouton Numérique. 

« Les résultats des conventions citoyennes ou autres instances sont de bonne qualité, mais les espaces délibératifs ne sont pas reliés aux instances de décisions. Ce qui donne des espaces d’expression sans conséquence » Yaël 

Aujourd’hui le Mouton numérique, c’est une centaine de membres. La vocation de l’association est d’organiser des débats, rencontres littéraires et autres rencontres sur des réflexions et des sujets de fonds, comme par exemple les dispositifs sécuritaires pendant le confinement ou la continuité pédagogique. 

C’est dans la lignée du Mouton numérique que Yaël et Irénée écrivent leur premier livre à 4 mains intitulé Technologies partout, démocratie nulle part. Plaidoyer pour que les choix technologiques deviennent l’affaire de tous aux éditions FYP. Pour l’anecdote, l’inspiration du titre vient d’une pancarte vue lors d’une manifestation. 

Dans cet ouvrage de 240 pages, les auteurs se posent deux questions principales : 

  • Comment choisit-on collectivement les technologies en démocratie ? 
  • Quels effets certaines technologies peuvent-elles produire sur la démocratie ?

Irénée et Yaël mettent en avant le fait que nous, citoyens, ne sommes pas interrogés sur les choix technologiques. Ces derniers sont réservés aux industriels et aux pouvoirs publics. Or, Yaël et Irénée sont persuadés, que pour un meilleur avenir technologique, la population doit prendre part à ses débats et étudier toutes les possibilités technologiques qui existent et non pas les seuls que nous imposent les grands groupes. 

“Les choix technologiques que nous faisons, valident un horizon culturel.” Irénée

De nombreuses études françaises et étrangères ont été menées sur l’impact qu’ont les technologies sur notre vie. Il est important de ne pas ignorer les conclusions tirées. Cet état de l’art permet de mettre en avant les dérives et de les insérer dans le débat public. Yaël et Irénée souhaitent que toutes ces études servent et alimentent le débat afin que des promesses ne soient pas tenues. 

 “Comment fait-on la technique avec la démocratie ?” Irénée

Comment choisit-on collectivement des technologies ? Comment la technologie devient-elle un sujet démocratique ? Comment chacun de nous peut participer aux réflexions en cours ? Des questions que se posent les auteurs du livre et auxquelles ils tentent de répondre. 

Malgré ce que nous pouvons penser, les co-fondateurs du Mouton numérique sont plein d’espoir et ils croient fermement en la démocratie, plus qu’en l’amour. Car « la démocratie n’est pas faite pour s’aimer, mais pour trouver un endroit où l’on ne fait pas la guerre ».

Listen to « Épisode 14 – Technologies partout, de?mocratie nulle part » on Spreaker.
ARCHITECTURE SOCIALE COWORKING LAB DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Homo Confinus

Réchauffement climatique, confinement, futurs stop and go vont définitivement changer nos habitudes de collaboration, obligeant les entreprises à réorganiser leurs activités en situation d’urgence tout en faisant preuve de performance, de souplesse, de coopération et de solidarité. 

« Charbonner » en Ile de france avec 3h de transport par jour semble être un temps révolu. Et si certains cadres ne voulaient plus retourner travailler comme avant ? 

La mondialisation à outrance va laisser place à une probable ré-industralisation et nationalisation de différentes activités. Nous parlerons certainement dans les jours et mois à venir de plus plus de souveraineté qu’elle soit nationale ou numérique. 


L’HOMO MONDIALUS se transforme en HOMO LOCALUS CONFINUS connecté. 



Après le COVID19 le monde sera encore plus connecté. Les entreprises non digitalisées rencontreront de vraies difficultés pour continuer à exister, voire disparaîtront. 

Ces changements vont bâtir le monde de demain, nous devons refondre et repenser nos modèles et nos modes de vie. Nous allons vivre les grands chantiers, les utopies, une foule d’énergie pour repenser le système et nos sociétés. Tout cela va se brainstormer, se concevoir, s’organiser, se planifier, se créer. 

Chez 50A nous sommes des spécialistes de la transformation numérique et nous sommes persuadés que les outils de co-design* vont avoir une incidence importante sur la construction de notre demain. 

Le co-design n’est pas seulement avantageux d’un point de vue marketing, il est très utile pour l’animation des équipes. Il permet de répondre aux enjeux stratégiques d’une entreprise rapidement. S’appuyer sur une communauté de collaborateurs va devenir un point de plus en plus décisif pour le bon fonctionnement d’une société. L’utilisation de matrices garantit une structuration de la pensée et des livrables quasi immédiats. Ce sont ces livrables que nous mettons à disposition pour co-construire ensemble vos projets d’aujourd’hui et de demain. 

Si vous souhaitez partager avec nous votre expérience nous avons créé un formulaire dynamique qui accompagne votre réflexion. Il vous donne accès à notre kit d’outils co-design ou vous permet de prendre RDV ici => Formulaire NextBusiness

Nicolas Bermond Gérant de 50a.fr

*En co-design, on dit souvent que 1+1 = 3 

* Un homo confinus est un Homme confiné qui s’adapte en télétravaillant et en se ressourçant dans la nature. L’homo confinus vit de manière durable et essaie de limiter sa consommation. Il prend le temps de réflechir et profite pleinement de son entourage.

Accueil DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Apprendre en confinement

En période de confinement, il est difficile de travailler comme on en a l’habitude. Et pourtant, il est indispensable de s’occuper. C’est le meilleur moment pour se former, donc que vous soyez entrepreneur, salarié ou même étudiant, vous trouverez de quoi vous satisfaire même cloîtré chez vous. L’équipe de 50A vous a concocté une liste non-exhaustive de toutes les choses à faire chez soi. Pour associer plaisir et apprentissage ! 

Au programme : MOOC, Podcasts, Livres, et Films, de quoi se divertir tout en se formant.


Les MOOC 

Les MOOC ou Massive Open Online Course sont des « cours en ligne ouvert à tous » . Ce sont généralement des cours de niveau universitaire ou des formations qui sont libres d’accès et gratuits en ce qui concerne l’inscription. Cependant, la validation des acquis qui donne lieu à la délivrance d’un certificat est payante. 

Ces cours sont proposés par des écoles, des universités très souvent prestigieuses comme : Harvard, le MIT, Stanford, HEC, l’École polytechnique, Sciences Po, l’École normale supérieure… et d’autres plateformes de formation.

Dans ces cours vous pourrez retrouver un large éventail de domaines allant des arts à la littérature, en passant par les sciences, l’histoire, l’économie, l’informatique, les langues, ou la médecine. À noter aussi que certains Mooc proposent également des formations spécifiques, comme en informatique, en gestion, en design, en marketing, etc…

Voici une partie de nos trouvailles dédiées à l’entrepreneuriat, au télétravail ainsi qu’au numérique. 


Si vous ne savez pas encore vers quoi vous tourner, Bpifrance vous a fait une liste de formation en ligne en fonction des thèmes abordés. Vous avez la possibilité de vous former sur les finances, la gestion ou tout simplement sur la méthodologie d’une entreprise. L’objectif est de développer ses compétences. Le monde de l’entrepreneuriat n’aura plus vraiment de secret pour vous. Bpifrance


Trouver des formations n’est pas si compliqué. En effet, même LinkedIn propose des formations à thème. Nous vous proposons donc la formation dédiée à l’efficacité en télétravail. Il s’agit d’un vrai sujet d’actualité. Nous sommes très nombreux à devoir travailler de chez nous, mais ce n’est pas à la portée de tous. Adopter les bons réflexes, télétravailler oui, mais bien ! LinkedIn 


Cette plateforme de cours en ligne propose elle aussi, un large panel de formations. En cette période de pandémie, elle vous propose même une plus grande gamme. Il n’y a donc aucune raison de ne pas en profiter. Vous pouvez dès à présent vous former à l’usage du web ou encore à tout ce qui concerne les données et algorithme. Le numérique est devenu indispensable, il n’est plus question de s’en passer. C’est pour cela qu’il faut absolument se former dessus. Il ne s’agit pas de savoir comment fonctionne internet, mais bien d’être formé sur tous les outils accessibles. FunMOOC


Les Podcasts 

Le terme podcast est une contraction des mots « IPod” et “Broadcast”. Il peut être sous format vidéo ou tout simplement audio.

La popularité du podcast vient de sa diversité et de son accessibilité. En effet, vous pouvez retrouver des podcasts sur de nombreuses plateformes de streaming. Leurs contenus sont en majorités gratuits. Néanmoins, certaines plateformes ou podcasteurs proposent des contenus payants, ce qui reste bien plus rare. 

Voici quelques exemples de podcast pour être incollable sur les nouveautés dans l’entrepreneuriat, le télétravail et le numérique.


Pour satisfaire tout le monde, France culture met à disposition un podcast alliant les trois thèmes précédemment abordés. Si vous hésitiez entre un podcast pour les auto-entrepreneurs, le télétravail ou le numérique, plus besoin de faire le choix. Ces trois notions se croisent très souvent. Et pourtant, par habitude nous les dissocions toujours. Il ne faut pas rater l’opportunité d’en apprendre plus. France culture


GénérationXX est un groupe de podcast dédié aux femmes entrepreneuses. Il est intéressant de voir comment ces femmes réussissent dans ce domaine. Elles sont de plus en plus nombreuses à franchir le cap de l’entreprenariat. GénérationXX


Ces épisodes de podcast sont, comme son nom l’indique, dédiés au télétravail et au management. Vous pouvez y retrouver toutes les bonnes pratiques ainsi que des témoignages. Les épisodes sortent quotidiennement, de quoi l’associer à votre routine de la journée. Les thèmes restent variés, aucune raison de s’ennuyer. Alors n’hésitez pas à écouter un épisode ou toute la playlist. JT : le Journal du Télétravail


Encore une fois, la surprise n’est pas dans le nom. Mais il n’en reste pas moins intéressant, loin de là. Les épisodes parlent du digital dans sa globalité. Avec près de 400 épisodes, il y a de quoi satisfaire les amateurs, les initiés comme les professionnels du numérique. Des impacts aux bonnes pratiques, tout est abordé. Contrairement aux autres podcasts, ils sont de courte durée, environ dix minutes. Rien ne vous empêchera d’écouter quelques épisodes par jour, de quoi se mettre à la page. Le digital pour tous


L’équipe de 50A a aussi son propre podcast. Vous pouvez retrouver toutes les bonnes pratiques et innovations du moment. Chaque épisode propose une expertise sur un secteur donné. Il s’agit d’un débat qui se veut convivial. Vous n’êtes pas là pour prendre un cours, mais pour s’ouvrir l’esprit et apprécier l’expertise proposée. 50A Galaxy


Les livres 

Marre des livres blancs ! Rien ne vaut une bonne lecture après l’agitation d’une journée de télétravail. 

Nous vous avons fait une sélection adaptée pour vous redonner l’envie de lire. 


Voici une liste d’histoire passionnante. Swenson magazine a regroupé les portraits de nombreuses personnalités, qui vous seront pour la plupart reconnaissable. Il regroupe les histoires de photographes, d’athlètes, d’entrepreneurs et pleins d’autres. Cette large sélection est un moyen enrichissant d’en apprendre plus sur ces thèmes variés. Swenson Magazine

Vous désirez développer votre savoir et compétences en ce qui concerne l’entrepreneuriat ? Alors voici le livre qu’il vous faut de lire. Ce livre vous explique comment faire face aux premiers problèmes lorsqu’on est entrepreneur. Être au début de sa carrière d’entrepreneur peut poser certains problèmes. Pourtant, il ne faut pas se décourager. Vous trouverez tous les conseils pour surmonter les difficultés. Amazon


Cette période particulière est propice à des découvertes. Pourquoi ne pas apprendre à devenir plus influent dans le domaine digital ? Si vous voulez en profiter, ce livre est fait pour vous. Que vous soyez chefs d’entreprise, étudiants, auto-entrepreneurs, artistes ou autre, ce livre vous conviendra parfaitement. L’auteur a tout détaillé dans son livre. Vous y retrouverez des cas pratiques illustrés ainsi qu’une analyse complète. Le web 3.0 n’attend plus que vous.  La librairie RH


Les Ebook

Voici notre sélection des 3 e-book du moment. Bonne lecture !


Vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement d’une entreprise ? Cet e-book est idéal. Vous retrouverez des conseils pour vous et l’entreprise. Contrairement à d’autres livres, il traite aussi l’aspect international de l’entreprise. Fnac 


En temps qu’entrepreneur, vous pouvez faire face à de nombreux problèmes. Notamment lié au temps, il est difficile de réussir à tout gérer soi-même. Malgré la complexité de la tâche, vous pouvez la surmonter. Dans cet e-book, vous trouverez toutes les astuces pour une bonne gestion de projet. Et le meilleur dans tout ça ? Cet e-book vous est proposé gratuitement. Fnac 


Un livre numérique traitant des outils numériques, rien de plus logique. Ce livre propose une analyse complète. L’idée n’est plus d’accompagner vos projets, mais bien de les développer. Cet e-book vous propose une liste de 57 outils opérationnels. De quoi vous satisfaire quelle que soit votre demande. Fnac 


Les films

On peut aussi apprendre en regardant un bon film. La méthode diffère, mais la finalité reste la même. 

Nous vous avons trouvé de quoi développer votre culture en associant divertissement et connaissance.


Le site maddyness vous propose une liste de films et séries pour travailler sans s’en rendre compte. Vous pourrez donc en apprendre plus sur les crises économiques que notre monde a connu. Ou encore connaître la vie des grands noms du monde de l’entreprise, comme le célèbre Mark Zuckerberg. Cette liste variée vous fera passer le temps qui ne fait que se rallonger. Maddyness


Vous voulez des films spécifiés dans un domaine ? Pas de problème, Brandsilver vous a fait une liste de sept films sur le branding à ne pas louper. Ce sont des films, pour la plupart, peu connus de la population. Et pourtant, ils valent le coup. Prenons l’exemple du film sur la création de l’enseigne mondialement connu, McDonald’s. Saviez-vous qu’il y avait un film dédié à sa création et son évolution ? Vous avez la possibilité de voir comme des grandes entreprises se sont formées. Et rien de plus satisfaisant dans apprendre plus tout en se divertissant. Vous n’avez plus d’excuses désormais. Brandsilver


Les films qui parlent de travail ne sont peut-être pas à votre goût. Pourquoi regarder des films sur l’évolution d’une entreprise ou l’ascension d’une personne ? Certains peuvent penser que ce n’est pas du réel divertissement. C’est pour quoi, nous vous avons choisi un film un différent. Connaissez-vous le film Selfie, sortie en 2019 ? Ce film est une belle rétrospection sur ce qu’est devenue la société avec les réseaux sociaux et le numérique. Nous ne prenons pas conscience de l’impact qu’il a. Alors avoir une vision externe peut vous être bénéfique. Vous pouvez retrouver une critique de ce film sur le site bull de culture. Bulle de culture


Si vous avez raté notre dernier article sur les conseils et outils pour télétravailler, il n’est pas trop tard pour en profiter.

Toute l’équipe de 50A reste à vos côtés. N’hésitez pas à nous contacter.

ARCHITECTURE SOCIALE DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Conseils et outils pour télé-travailler efficacement

Face à l’appel du gouvernement au confinement total lié à la pandémie du virus Covid-19 en France, la plupart des entreprises françaises s’organisent au mieux pour continuer leurs activités, grâce notamment au télétravail.

Dans ce contexte, Chez 50A nous vous proposons quelques conseils pour bien télé-travailler et une liste non exhaustive d’outils en ligne pour rester productif avec votre équipe !

Restez soudés et décidez ensemble : les meilleures équipes restent unies dans les crises.

Primo, organisez-vous un espace de travail dédié.

Il est indispensable pour vous et votre productivité de vous installer un espace de travail dédié uniquement au télétravail. il vous faut trouver une table avec un siège confortable. Vérifiez la hauteur de vos yeux avec votre écran, ajustez la position de votre chaise avec votre table.

Prévoyez aussi les accessoires indispensables pour optimiser votre espace de travail : écouteurs pour les appels téléphoniques, rallonges d’alimentation pour éviter le « j’ai plus de batterie… »

Secundo : Planifiez vos plages de travail.

bill nye laughing GIF

Se fixer des horaires de travail précis et un plan pour la semaine en utilisant un calendrier partagé avec votre équipe.

Lorsque vous êtes sur une tâche importante, dés-activer les notifications parasites.

Laissez votre boîte email un peu au repos, interrogez-la uniquement 2 fois le matin et 2 fois l’après midi.

Privilégiez l’envoi de liens en ligne plutôt que d’envoyer des pièces jointes volumineuses qui alourdissent inutilement la bande passante que nous partageons tous.

Affectez et priorisez dans votre journée de télétravail les tâches urgentes a faire, des tâches importantes mais pas urgentes.

Faites deux points quotidiens : un le matin avec la liste des choses à faire dans la journée et un en fin de journée avec ce que vous avez réalisé.

Pour les managers :
Fixez un point quotidien de 5 min avec chacun de vos collaborateurs et organisez une fois par semaine un point d’équipe en utilisant votre outil de visioconférence préféré.

Féliciter, remercier, encourager plus qu’à l’accoutumé.

Tertio, n’oubliez pas de communiquer

the princess bride hello GIF

Pensez à saluer le matin et le soir vos collaborateurs avec des
“Bonjour à toute l’équipe, je suis opérationnel”,
« Bonsoir, merci à tous, j’ai fini ma journée »

sans oublier d’indiquer aux autres vos pauses déjeuners :
« Bon appétit à tous je reviens à 14h »

Liste non exhaustive des outils pour télé-travailler efficacement   

Aujourd’hui les technologies de l’information et de communication sont placées au centre de tout et facilitent les échanges entre employés, clients et partenaires afin de maximiser la créativité et l’efficience du groupe. 

Nous avons identifié 6 catégories d’outils de travail collaboratifs :


Les suites complètes d’outils partagés


G Suite : est une suite d’outils et de logiciels de productivité dans le Cloud destinée aux professionnels, et proposée par Google sous la forme d’un abonnement.La suite inclut les applications Web de Google les plus courantes, comme Gmail, Google Hangouts, Google Agenda, Google+, Google Drive, Google Docs, Sheets, Slides, Forms et Google Sites. G Suite inclut toutes les fonctionnalités répondant aux besoins des entreprises.
Pendant le confinement G Suite for Education propose un accès gratuit à des fonctions avancées (conférence jusqu’à 250 personnes, vidéo en direct jusqu’à 100 personnes et enregistrement sur Google Drive) pour les abonnés jusqu’au 1er juillet.
Un autre outil de productivité que nous avons pu tester chez 50A est la Google Jamboard, retrouver la vidéo de présentation ici :


Suite Microsoft Office 365 : La suite Microsoft Office inclut : Word, Excel, Outlook, PowerPoint, OneNote, Access, Publisher, InfoPath, Sharepoint Designer, Visio, Project, Skype,OneDrive et enfin Teams qui propose un système de vidéo conférence. 
http://www.microsoft.com


Les outils de communication et de collaboration


Webex : Un logiciel de visioconférence professionnelle par Cisco qui propose une version gratuite renforcée avec durée illimitée et jusqu’à 1OO personnes pendant le confinement.
https://www.webex.com/fr/index.html

Slack est une application de messagerie instantanée permettant le travail collaboratif. Les conversations avec vos collaborateurs et prestataires sont organisées sous forme de chaînes et lorsque l’écrit ne suffit plus vous pouvez facilement organiser des appels audios et/ou vidéos. Les outils tels que Google Drive, DropBox ou encore Trello peuvent aussi être intégrés dans Slack afin de vous faire gagner du temps.
https://slack.com/intl/fr-fr/

Klaxoon : Plateforme permettant de gérer des projets à distance depuis un téléphone, une tablette ou un ordinateur (Templates, ateliers de formation à distance, assistance webchat). Lien vers le site (3 mois gratuit pour réaliser des réunions, des ateliers de travail) :
https://info.klaxoon.com/fr/klaxoon-offre-3-mois-dessai-gratuit-à-ses-outils-de-travail-à-distance

Monday : est une plateforme de gestion de travail basée sur cloud qui propose une manière simplifiée de gérer le travail d’équipe et les projets tout en renforçant la transparence dans votre culture d’entreprise.
https://monday.com/lang/fr/


Les outils de stockage et de partage.


1Password Business : gestionnaire de mots de passe d’équipe offert pendant 6 mois.
https://1password.com/fr/business/

Dropbox : Il permet de stocker vos fichiers en ligne et de les partager avec qui vous voulez. Votre travailleur freelance peut installer un dossier Dropbox sur son ordinateur et ainsi vous glisser les travaux réalisés dès qu’ils sont terminés. Vous les recevez immédiatement.
https://www.dropbox.com/fr/


Les outils d’organisation


Evernote :  L’application Evernote vous permet de mettre en ordre vos idées pour un projet et de les partager très facilement à vos prestataires. Vous pouvez y rassembler des listes d’idées, de tâches, des brouillons et stocker des documents importants. Dynamique et intuitif, Evernote vous permet d’illustrer le tout par des photos, des schémas, des dessins, des articles de référence… Evernote est gratuit mais si vous souhaitez profiter des fonctionnalités de collaboration il faudra compter 13,99€/mois et par utilisateur.
https://evernote.com/intl/fr

Trello est un outil extrêmement pratique pour gérer un projet à plusieurs ou des calendriers éditoriaux. Cet espace collaboratif prend la forme de « boards » pour les projets ou clients et de « cards » pour les tâches. Trello vous permet ainsi de suivre l’avancée des différentes missions des prestataires.
https://trello.com/home


Les outils de création


Adobe Creative Cloud : est un ensemble d’applications et de services proposés par Adobe Systems, permettant aux abonnés d’accéder à une collection de logiciels utilisés pour la conception graphique, le montage vidéo, le développement web, la photographie, un ensemble d’applications mobiles, et des services relié au Cloud.
https://www.adobe.com/fr/creativecloud.html


Les outils de visioconférence et messagerie instantanée


Zoom.us : ZOOM est une solution de communication unifiée : visioconférence, webconférence, audioconférence, messagerie instantanée, enregistrement et streaming.
https://zoom.us/

Whereby : est une solution collaborative de visioconférence qui nous vient tout droit de Norvège. Spécialement conçu pour des échanges via ordinateur et est accessible sur les principaux navigateurs : Firefox, Chrome et Opera.
https://whereby.com/

Discord : est une plateforme de VoIP qui cartonne en ce moment. Cette plateforme était au départ utilisée par les joueurs mais elle tend à se démocratiser par sa simplicité pour les entreprises. Alliant le meilleur des logiciels dédiés aux jeux comme Mumble et Teamspeak et l’efficacité de plateformes comme Skype. 
https://discordapp.com/

Framatalk : est un logiciel opensource de communication où vous n’avez pas besoin de télécharger de logiciel sur votre ordinateur, tout se fait via le site.
https://framatalk.org/

Whats’app : Utilisable sur votre téléphone et votre pc, Whats’app est une messagerie instantanée qui permet de communiquer sans utiliser d’appel ou sms avec vos contacts possédant le logiciel.
https://www.whatsapp.com/?lang=fr

Rocket.chat : est une solution de communication en équipe. Le fonctionnement de l’outil est très proche de celui de Discord : vous pouvez échanger avec les autres membres sur de fils publics, des groupes de discussion privés ou par messages privés. Comme tous les logiciels décentralisés, il est possible de l’installer sur son propre serveur.
https://rocket.chat/

Lifesize : est une entreprise proposant des solutions et des applications de visioconférence en HD, à destination d’entreprise souhaitant avoir le meilleur en terme de technologies. Son application est testable gratuitement pendant 14 jours.
https://www.lifesize.com/fr

Conclusion : 

Vous avez désormais une sélection d’outils sous la main pour communiquer, (télé)travailler dans de bonnes conditions et partager vos connaissances et vos idées à l’ensemble de vos collaborateurs, clients et partenaires. N’oubliez pas que la réussite de l’utilisation de ces outils et méthodes dépendent aussi de l’adhésion de chacun, de leur implication et de leur motivation.

Toute l’équipe de 50A reste à vos côtés pour aider à choisir et implémenter le bon outil. N’hésitez pas à nous contacter.

Sources : Google.com, Wikipedia.com, Macg.co

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Parcours utilisateur (Podcast)

Pour ce 13e épisode, 50a Galaxy le Podcast aborde le thème du parcours utilisateur. Notre expert en expérience utilisateur (UX), Jérôme de Vries se prête au jeu.

Ce podcast s’articule en 4 temps :


   1. Le parcours utilisateur  

Un utilisateur n’est pas qu’un client final. On parle d’utilisateur, c’est un partenaire, un prescripteur , un fournisseur. C’est une notion large. Il ne faut d’ailleurs pas dire cible. Ce terme n’est pas vraiment approprié. 

“ Une cible c’est la chose sur laquelle on tire et on ne veut pas tuer nos utilisateurs. ” 

Existe-il une différence entre le parcours utilisateur et le parcours client ? Ces notions sont à distinguer en effet un parcours client est le processus entre les utilisateurs entre une marque, un produit… quant à la notion de parcours utilisateur il s’agit plutôt d’un terme d’ergonomie. Par exemple les tunnels de ventes sur un site internet.

Le parcours utilisateur est plus l’interface alors que le parcours client est la représentation de l’expérience client. Il ne faut pas confondre l’utilisateur et le consommateur. Car un client est un utilisateur et un utilisateur peut devenir client. Pour que l’utilisateur devienne un client, il faut lui donner plusieurs chances. L’utilisateur ne va pas obligatoirement suivre le parcours imaginé. Il va de lui-même sortir du parcours, c’est naturel. On en fait tous l’expérience. C’est d’ailleurs l’intérêt de travailler son design de services.


2. Le design de services

Les designers prennent le pas sur les ingénieurs. Aujourd’hui, ce n’est plus des produits que l’on consomme. Ce sont des services, des expériences. Tout est devenu service. Les méthodes qui servaient initialement à fabriquer ou concevoir des produits sont obsolètes. Elles ne suffisent plus. On parle donc aujourd’hui de design de services. Prenons l’exemple de la SNCF et de son site. Aujourd’hui on ne trouve plus de train dessus mais bien des prestations. Vous pouvez y trouver de quoi louer une voiture ou une chambre d’hôtel. On ne crée donc plus un site mais bien une expérience digitale.


     3. L’atelier parcours utilisateur chez 50a

Chez 50a nous proposons à nos clients de faire des ateliers parcours utilisateurs. Ils ont pour but de trouver l’histoire de transition pour que le parcours soit plus fluide pour l’utilisateur. Nous avons déjà fait près de 50 ateliers. La plupart sont dans le secteur de la construction immobilière. Le parcours de la maison contient 26 étapes, par exemple. Et toutes ces étapes vont être analysées et optimisées. Cet atelier prend en général une demie journée.

Un atelier comme celui-ci se décline en quatre étapes :

Premièrement l’étape des personae. L’objectif est de recueillir toutes les informations nécessaires : les motivations d’utilisations, les attentes et besoins, bref les préférences de vos utilisateurs. Il s’agit en effet de proposer une expérience adaptée à votre marché et aux offres existantes.

Deuxièmement reconnaître les points de contact. C’est à dire, identifier tous les points de contact entre l’utilisateur et l’entreprise avec les services que l’on propose. Ils sont très nombreux. Ça passe par le bouche à oreille, le site internet, les réseaux sociaux, la PLV…

Troisièmement, tracer le parcours. Savoir à quoi il ressemble, visualiser son schéma. Cela permet de trouver les points de blocages et les points de rebonds. On peut cerner les opportunités et les faiblesses.

Et quatrièmement, les émotions. Déterminer l’émotion de l’utilisateur à chaque étape du parcours. Il faut analyser ce que l’utilisateur peut ressentir et ce, durant tout le parcours.

L’objectif est de prendre conscience de tous les acteurs de ce parcours utilisateur. Comprendre leurs actions et leurs aboutissements.


     4. Les tendances de l’UX et la Big data

La tendance forte était que le marketing avait l’impression d’avoir la science infuse. On se fiait aux études sans prendre en compte l’utilisateur. Mais ça a changé notamment avec les réseaux sociaux. Les techniques d’antan ne fonctionnent plus. L’utilisateur en connaît presqu’autant que le directeur en marketing. Il adore être satisfait rapidement et trouver des alternatives. On doit utiliser la connaissance des utilisateurs.

La question du Big data et son impact sur l’utilisateur est pertinente. Aujourd’hui, avec la cybersécurité et la règlementation RGDP, on parle des besoins de protection des données.

 “ 83% des français sont prêts à partager leurs données avec une entreprise afin d’accéder à une expérience client plus personnalisée.”

La plupart des utilisateurs donnent accès à leurs données personnelles consciemment. Avant que l’on prenne en compte des datas, on pouvait concevoir seul. Désormais on déshumanise ce procédé. Peut-on alors automatiser des parcours utilisateurs avec la big data ? La réponse est oui.  On peut arriver à les automatiser en y intégrant notre utilisateur. Le parcours utilisateur est très humain initialement mais les IA et la Big data ne sont pas forcément incompatibles. On tend vers ce changement. Tout devient numérique et ça a beaucoup d’impact dans les entreprises, d’un point de vue humain, d’un point de vue processus et workflow. Vous l’aurez compris le parcours utilisateur était bien plus simple dans un monde sans internet !

Les dernières tendances de l’UX sont la prestation et l’expertise. Il faut sortir du parcours utilisateur qui permet d’explorer et d’identifier de nouvelles pistes. Il faut en sortir physiquement. Chez 50a, lors d’un atelier, nous avons emmener les équipes clients en dehors. Et on leur a demandé de retirer de l’argent à un distributeur de billet avec des fauteuils roulants. Il faut créer des environnements physiques. L’objectif est d’expérimenter ces nouveaux services.


Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez retrouver tous nos podcasts 50a Galaxy. Ou pour en savoir plus sur le parcours utilisateur, n’hésitez pas à regarder notre étude de cas sur le sujet ici.


ARCHITECTURE SOCIALE DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Un parcours client est une expérience utilisateur

Article mis à jour le 3 mars 2020.

Qu’il soit physique ou digital, le parcours client s’est complexifié
avec l’arrivée des nouvelles technologies et l’évolution des usages.

Selon Définition Marketing, le parcours client – également appelé parcours utilisateur – est le parcours type que suit un client entre le moment où il constate un besoin et celui où il passe à l’achat.

Quelle stratégie doit être adoptée par une entreprise pour offrir une expérience client de qualité ?

Loin de se résumer au simple acte d’achat le parcours client n’a pas de durée délimitée. Il s’enclenche à partir du moment ou le client entend parler de la marque jusqu’au moment où celui-ci satisfait de l’expérience vécue peut devenir ambassadeur en la recommandant. Il peut être plus ou moins long selon le besoin du consommateur. Par exemple, le parcours client pour l’achat d’une voiture sera différent de celui d’un vêtement.

Pour acquérir du trafic et le transformer en clients, les marques doivent maîtriser l’ensemble des points de contacts. Chaque point de contact est une occasion de mieux le connaître, c’est donc une véritable opportunité pour enrichir votre base de données client et optimiser l’automatisation de vos actions marketing. Comprendre ce qui vous a séduit en engageant la conversation ou inversement ce qui ne vous a pas plu et pourquoi l’utilisateur a interrompu son acte d’achat dans le but de toujours l’améliorer.

Pour proposer un parcours utilisateur/client optimal, les marques mettent tout en oeuvre pour simplifier les étapes afin que le processus d’achat soit fluide et simple. L’objectif est de réduire au maximum les points de friction.


Etape 1 : « J’ai envie » = naissance d’un besoin
Dès que le consommateur a un besoin à satisfaire. Celui-ci va donc d’abord partir à la recherche d’informations.
 80% des internautes préparent leurs achats en ligne selon l’IFOP en 2015 et 88% consultent l’avis des autres consommateurs. Le besoin d’acheter un bien ou service peut se faire ressentir au moment où le consommateur est exposé à une publicité ou lorsqu’il est influencé par son entourage ayant déjà consommé un produit/service similaire.
Avoir une bonne visibilité (réseaux sociaux, médias ou autres) aide le consommateur à se rappeler de l’offre qu’une marque propose au moment où le besoin survient.

Etape 2 : « Je m’informe » = prise d’informations
Il va donc commencer à effectuer ses recherches sur Internet en regardant plusieurs sites ou des avis : 95% des consommateurs effectuent des recherches en amont de leur achat. Il peut aussi se rendre directement en magasin afin d’avoir l’avis d’experts. Avant d’acheter, le consommateur va comparer tous les produits qui répondent à son besoin.
C’est à ce moment précis qu’il faut engager la conversation et bien identifier ses besoins afin de répondre au mieux à ses attentes.

Etape 3 : « J’achète » = acte d’achat
Dans les processus de commande, le consommateur peut changer d’avis et abandonner son achat pour diverses raisons. Il est important de bien identifier pourquoi un consommateur ne poursuit pas l’achat afin d’optimiser et améliorer le parcours client. Pour éviter l’abandon de panier, il faut que le parcours soit fluide et clair, proposer des modes de livraison et de paiement adaptés.

Etape 4 : « Tu aimes ou bien ? » = satisfaction, fidélisation, recommandation ou pas !
Il est nécessaire de maintenir la relation client même après l’achat afin d’améliorer ses produits et services ainsi que le parcours client :
– Evaluer la satisfaction client : avoir un feedback pour voir ce qui a plu ou déplu
– Fidéliser le client pour récolter des informations plus qualitatives et lui proposer des produits ou services plus personnalisés et adaptés
– Les inciter à vous recommander en laissant des avis ou en devenant ambassadeur de la marque
Par conséquent pour se démarquer de leurs concurrents les marques rivalisent de créativité et d’ingéniosité pour  :
  • Soigner leur e-réputation
  • Déployer une bonne stratégie de référencement
  • Offrir une expérience client de qualité sur l’ensemble des supports : site ergonomique, mobile first, navigation simple, propulser les informations utiles (fiche produit détaillée, tutoriel, comparaison de produits…)…
  • Humaniser au maximum la relation avec le consommateur : service client réactif, story-telling de qualité et engagé (de moins en moins de blabla), animation de communautés dans la vraie vie, programme de fidélisation ultra personnalisé…
  • Innover avec de nouvelles technologies ou en proposant des expériences inédites : chatbot, réalité augmentée, beacons, pop-up store etc..
La multiplication des canaux offre plus de marges de manœuvre aux entreprises pour atteindre leurs clients, mais peut aussi rendre leurs parcours plus complexes. C’est pourquoi il est important de proposer une expérience adaptée à chaque canal tout en prenant compte le rôle qu’il joue au sein de l’écosystème de la marque.
Les smartphones et les nouveaux usages d’internet ont rendu le consommateur plus informé et plus exigeant.

selon Adobe, 68% des consommateurs français sont fidèles aux marques qui leur proposent une expérience adaptée à leurs besoins et préférences

Les marques doivent donc utiliser les informations collectées sur chaque utilisateur de manière transparente à bon escient afin d’offrir un service personnalisé de qualité.

D’après la même étude, 39% des consommateurs français n’a aucun scrupule à se tourner vers une marque si celle-ci offre une meilleure expérience.

En offrant aux clients une expérience client de qualité, les marques multiplient leur chance d’attirer des nouveaux consommateurs pour ensuite les fidéliser. C’est pour cela que chaque étape est l’occasion de mieux cerner les attentes des utilisateurs pour y répondre au mieux et proposer un parcours fluide et optimal !

Collecter feedback parcours client
Source : MyFeelBack

Afin de mieux comprendre les besoins de vos clients et identifier leurs motivations d’achat, créer des personae ou une empathy map peut vous permettre de mieux visualiser votre type de clientèle et donc avoir une meilleure approche pour leur offrir un parcours adapté. Retrouvez notre définition de empathy map ici.
Les ateliers collaboratifs que nous proposons, permettront de définir et de construire ensemble votre parcours client qui vous ouvrira les portes de nouvelles opportunités business.

Pour en savoir plus rendez vous sur nos différentes études de cas, ci-dessous :

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Top des tendances digitales de 2020

5G, assistance vocale, expérience client et personnalisation, explosion des podcasts, expansion du commerce social, une data plus responsable, transparence….Rassurez vous pour être à jour, l’équipe de 50A a sourcé les tendances digitales de 2020.

Pour commencer voici une étude réalisée par WeAreSocial et Hootsuite, en 2020 on atteint les 4,54 milliards d’internautes dans le monde. Soit une hausse de 7% en seulement un an. En janvier 2020, on dénombre plus de 3,8 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux, soit une hausse de 9% depuis l’année dernière.


Les tendances marketing

On commence avec les tendances marketing !

Ici, les tendances concernées sont celles que Google a annoncé. 

(source: thinkwithgoogle)


#1. Les vidéos courtes

En 2020, il n’est plus question de prendre son temps. Le divertissement va vite ! On peut le remarquer avec l’émergence des réseaux sociaux prônant les vidéos courtes comme contenu principal. TIK TOK en est l’exemple même. Le format fonctionne et ce depuis un certain moment. Snapchat est aussi un très bon exemple avec ses snaps de très courtes durées. Pour Snapchat, le principe d’avoir des contenus éphémères est la clé, mais ce n’est pas le sujet actuel. Les vidéos courtes ont l’avantage de capter l’attention. Plus les vidéos sont longues et plus l’intérêt diminue.

On a besoin de marquer les esprits et rapidement. Le format vidéo a déjà fait ses preuves. Il faut donc l’ajuster à la tendance. Tout passe par l’image et le son. On cherche l’impact. Plus les vidéos sont de courtes durées et plus elles restent dans la tête, là est l’objectif. 

Son impact est tel que la sphère politique s’en empare aussi. La pratique est encore très bancale dû à son expérimentation tardive. Les codes des réseaux sociaux ainsi que le ton à avoir doit être différents pour chaque. Les communautés sont très différentes et on n’attend pas la même chose d’un réseaux social à un autre. C’est aussi la plupart du temps rejeté par la population, jeune ou non. Et pourtant il va falloir passer par là pour toucher les plus jeunes générations. Reste à savoir comment. Cela reste un procédé coûteux et risqué mais aussi fructueux ! 


#2. L’assistance vocale

Vous trouvez que nos assistants vocaux sont déjà bien assez performant ? Nous n’avez encore rien vu ! 

En 2020, on ne jure que par l’assistance vocale. C’est plus simple, plus rapide. Discuter avec un interlocuteur, qu’il soit humain ou non, la pratique reste plaisante. Poser des questions avec la quasi certitude d’avoir une réponse. Plus besoin de faire de longue recherche par soi-même, votre assistant vocal est là pour ça. On est à la recherche de gain de temps. Tout doit aller vite. Mais attention aux stockages de données, il ne faut pas oublier ce qui est important seulement par gain de temps.

On ne maîtrise pas assez toutes les collectes de données. Quand limiter cet accès à nos données ? Avons nous réellement le choix ? Aujourd’hui, l’assistance vocale est présente sur tous les téléphones. Mais est ce qu’il fonctionne sans notre consentement ? C’est une des grandes questions du moment.


#3. Vers un marketing numérique et transparence 

via GIPHY

Le marketing est en plein changement. Le consommateur est de plus en plus exigeant. Le marketing tend vers une numérisation presque complète. Tout, ou presque, passe par internet et le marketing n’est pas exclu. Les nouvelles générations passent beaucoup plus de temps à acheter en ligne qu’en magasin. La création de Insta Shopping en est l’exemple parfait. 

Et de ce marketing, les consommateurs veulent de la transparence. Ils cherchent à avoir confiance dans une marque ou un produit. Les marques vont devoir passer par les questions de société indispensable comme le développement durable ou encore le dérèglement climatique… tout les problèmes qui touchent la société actuelle. 60 % de la génération Z déclarent qu’ils veulent changer le monde. Ils vont donc faire leur choix d’achat en fonction de ça. 


 #4.  L’expérience client et la personnalisation 

L’expérience client est un des piliers du marketing, elle est essentielle au développement sur le long terme. Or encore aujourd’hui, elle n’est pas entièrement optimisée. Plus pour très longtemps ! L’expérience client se développe aussi sur mobile en 2020. Elle n’était pas encore très présente sur mobile et pourtant, il est l’un des objets les plus utilisés et importants pour les nouvelles générations. Étonnamment même les générations précédentes l’utilisent beaucoup. On ne peut plus passer à côté. 

Tout comme la personnalisation. Le consommateur recherchent aussi une expérience personnalisée. Sentir que le produit ou service est fait pour soi. C’est pour cela que cette personnalisation se développe à grande échelle. Le numérique nous permet de faire de grandes choses, autant en profiter. Plus le service ou contenu est personnalisé, plus le client ou le prospect va être adapte à continuer dans la démarche d’achat. Il faut créer du besoin. 


 #5.  Soyez créatif 

via GIPHY

Pour cette nouvelle décennie, le mot d’ordre est : la créativité !

Il faut se démarquer des autres. Nous avons atteint depuis quelques temps, une surconsommation de contenus divers et variés. L’avantage de produire des contenus plus créatif est de diffuser des annonces plus pertinentes en fonction des intérêts de chacun. 

Donc fini l’industrialisation, aux choses sans identité, sans création. Et place à la créativité. N’ayez pas peur, rien ne vaut d’être stimulé de façon créative.  

Continue Reading

COWORKING LAB TRANSITION NUMERIQUE

Comment organiser un ice breaker réussi ?

Lorsqu’un groupe de personnes se réunit pour la première fois, il est naturel que les participants du groupe se sentent mal à l’aise ou nerveux à l’idée de la façon dont ils vont se présenter aux autres. Les icebreakers ont pour but d’aider les gens à apprendre à se connaître et à se sentir plus à l’aise les uns avec les autres afin qu’ils puissent mieux communiquer ou travailler ensemble. Les icebreakers sont utilisés dans des démarches de co-design où l’expérience utilisateur est stratégique. 

Dans cet article, nous vous expliquons à quoi sert un icebreaker, comment en organiser, et surtout que faire pour qu’il se déroule à la perfection au sein de votre équipe, des parties prenantes d’un projet ou plus largement  avec vos coworkers !

 


Qu’est-ce qu’un icebreaker ?

Ice breaker - 50A

En général pour que des membres d’un même groupe interagissent mieux on utilise un icebreaker. Ils sont destinés à rassembler des participants afin d’apprendre à se connaître, ou encore de détendre l’atmosphère. Ils se concentrent souvent sur le partage de renseignements personnels comme les noms, les passe-temps, etc. N’oubliez pas ! N’oubliez pas que la présence d’un facilitateur est obligatoire afin de diriger le groupe.

Un icebreaker efficace « réchauffera » la conversation dans la salle, renforcera le sujet de la séance et fera en sorte que les participants apprécient les différentes interactions. Lorsque les participants ne se connaissent pas, l’icebreaker les aidera à se présenter aux autres participants.

De plus en plus  d’entreprises ont recours aux icebreakers avant de démarrer une réunion, un projet… Ces techniques d’animation améliorent les interactions et favorisent les échanges entre les employés. Ils aident également les participants à acquérir des compétences en leadership lors de réunions, leur permettant de devenir des chefs d’équipe plus efficaces. Dans des ateliers visant à identifier stratégies et solutions au sein d’une entreprise les icebreakers se mêlent à la pensée du Design Thinking.

Types d’ice breakers

Quatre grands types de icebreakers sont utilisés :

  • Le premier type d’icebreaker « ludique ». Il est souvent utilisé hors des entreprises : écoles, théâtre, groupe d’amis etc…
  • L’icebreaker d’entreprise. Les icebreakers d’entreprises n’ont pas vocation à devenir trop personnels. Il s’agit plutôt d’une séance de groupe pour briser la glace. Ces types d’icebreakers comportent différentes questions que vous posez à tous les membres du groupe. Certaines questions peuvent être drôles, d’autres plus sérieuses. Le format des questions et réponses fonctionne bien avec les groupes qui ne se connaissent pas très bien. Au fil des séances, vous voudrez peut-être modifier les questions pour apprendre à mieux vous connaître. Tout dépend du degré d’implication personnelle que le groupe veut obtenir.
  • Le icebreaker de petit groupe. Les icebreakers en petits groupes comptent normalement de 2 à 10 individus. Ces activités s’adressent aux petits groupes, aux conseils d’administration ou aux petites équipes. Il s’agit généralement de jeux pour « apprendre à vous connaître », en parlant, dessinant etc. Ces activités sont censées être amusantes pour le groupe, mais n’ont pas besoin d’un grand nombre de participants. Quand les gens pensent aux Icebreakers, ils pensent à des jeux énormes, bruyants et actifs. Ce n’est pas toujours vrai. Un brise-glace peut être aussi simple que : « dessinons notre animal préféré et donnons la raison de ce choix ».
  • Le icebreaker de grand groupe. Ceux-ci sont destinés à des groupes de plus de 10 personnes. Ce type d’icebreaker est destiné à impliquer plus de gens tout en s’amusant. Réussir à canaliser un grand groupe autour d’un jeu peut être compliqué, mais rien n’est impossible , et tout dépend de quel objectif vous avez. Malgré cela pouvez former des équipes afin de fluidifier les échanges, et mettre les personnes plus à l’aise.
  • L’agence digitale 50A propose un format spécifique appelé Barcamp. Ce sont des ateliers participatifs et ouverts à tous. Ils regroupent à chaque nouvelle édition une centaine de personnes. Nous abordons ensemble des sujets tels que l’évolution numérique, l’influence de la e-réputation, les meilleurs tendances du community management, les enjeux de l’open data, et bien plus encore.

 

Mode d’emploi

Ice Breaker - 50A

Afin d’organiser un icebreaker réussi vous devez le préparer en amont. Il y a quelques règles à respecter !

  • Chronométrez tout. Généralement un icebreaker dure entre 5 et 15mn. Veillez donc à chronométrer les temps de paroles et les activités afin de ne pas déborder.
  • Veillez à la taille du groupe. Un icebreaker peut compter de 4 à 30 personnes ou plus ! Mais plus le groupe est gros, plus il sera difficile de procéder à des échanges constructifs. Si le groupe est de grande taille vous pouvez le scinder afin que les participants échanges en petits groupes de 10 personnes max.
  • Choisissez un lieu optimal. Si vous organisez un icebreaker au sein de votre entreprise, veillez à ce que la salle puisse accueillir tous les participants. Taille de la salle, équipement nécéssaire, tables, chaises… Tout est à prévoir afin que tous les participants puissent être à l’aise.
  • Munissez-vous de matériel. Le matériel de base que vous pouvez utiliser lors d’icebreakers peut varier en fonction des jeux que vous faites. Mais globalement on se munit de : stylos, crayons, feuilles, post-it, white board, ordinateur…

 

Choses à faire et à ne pas faire

Un icebreaker doit généralement être lié au sujet ou au but de la réunion. Si un travail collaboratif est nécessaire pour un projet interne, alors un exercice de icebreaker qui favorise la collaboration peut être choisi. Si le sujet de la réunion est de la littérature, alors le sujet de la réunion peut être introduit par un exercice qui tourne autour des livres préférés d’un participant.

Mais attention il y a certaines règles à respecter. Les icebreakers professionnels ne doivent pas :

  • Ils ne doivent pas obliger les gens à révéler des renseignements personnels ou à toucher d’autres personnes, car cela peut être stressant ou inapproprié.
  • Ils ne doivent pas embarrasser les participants ni les obliger à participer.
  • Et ils ne doivent pas non plus manquer de respect à l’égard des hiérarchies sociales et professionnelles du groupe, car cela peut créer des conflits.

À la fin du icebreaker, l’animateur doit résumer pour le groupe ce qui a été appris pendant l’exercice.

Exemple de jeu

  • Dis-moi qui tu es, je te dirai quel film tu es. Chacun dispose de 2 minutes pour poser des questions à l’autre. Ensuite sur un papier on imagine un film qui le représente. On lui donne le papier et on lui explique les raisons de son choix
  • Passe à ton voisin. Tout le monde écrit le nom d’un client sur une post-it et le passe à son voisin qui soit imaginer une nouvelle prestation que l’on pourrait lui vendre.
  • 2 vérités 1 mensonge. Tout le monde écrit sur un papier 2 vérités 1 mensonge et les lit à haute voix. Les autres participant doivent deviner quel est le mensonge.
  • Quel site web serais-tu ? Chaque personne choisit le site web qu’il ou elle serait en fonction de ses préférences personnelles et explique son choix au groupe.
  • Un animal avec un signe apparent. Chacun écrit un animal avec un signe distinctif insolite qu’il porte sur lui. Les papiers sont pliés et mis dans un chapeau. Ensuite le groupe doit deviner qui est qui.
  • Arbre d’entreprise. Il permet d’introduire un sujet lié à une problématique interne. Afin d’organiser cette icebreaker, il vous suffit de proposer une image d’arbre sur lequel sont installés des personnages, ayant chacun des postures différentes. C’est donc pourquoi vous devez alors attribuer un numéro à chacun des personnages. Il ne vous restera plus qu’à demander à vos participants à qui ils s’identifient le plus !
  • Personnage historique. Quel personnage aurais-tu aimé rencontrer ? Qu’est-ce que tu aurais souhaité lui demander ?
  • Quel personnage de dessin animé êtes vous ? Chacun écrit sur son papier quel personnage de dessin animé il aimerait être ? Il le présente aux autres participants et explique son choix.
  • La balle et le chronomètre. Faire toucher une balle par tout les participants le plus rapidement possible.

 

Vous avez maintenant toutes les clés pour réussir votre icebreaker !

Si vous avez plus de questions sur l’organisation de votre icebreaker n’hésitez pas à nous contacter !


Continuer la lecture avec les articles suivants

Top des app sur le développement durable

Les tendances digitales 2019

EVENEMENTIEL TRANSITION NUMERIQUE

FUTUR.E.S : Le festival de l’innovation !

Un festival accessible à tous alliant innovation numérique et durable ça vous dit ? 

Retrouvez le festival de l’innovation numérique et durable Futur.e.s les 12 et 14 juin prochains à la Galerie des Gobelins ! Le festival annonce : « 80 démos innovantes rigoureusement sélectionnées pour leur caractère émergent, durable et leur excellence technologique. » Une occasion en or pour aller découvrir des acteurs de l’innovation Française et internationale !

Pour sa dixième édition, Futur.e.s veut faire bouger les choses à travers plusieurs problématiques sociétales d’actualité. Développement durable, inclusivité et mixité dans le monde de la tech !

Face au changement de paradigme suscitant le phénomène de transition numérique, on peut se demander si le secteur du numérique s’inscrit dans une réelle démarche d’inclusivité ? En effet depuis quelque temps pas une semaine sans entendre ou lire des articles au sujet des craintes évoquées envers les intelligences artificielles, les dangers des fake news, plus récemment les deep fakes, le vol de données, sans parler du sujet lié à la pollution numérique…

Le milieu de la tech souvent réputé pour ne pas être un milieu inclusif et égalitaire, ne concerne souvent que des niches d’initiés. Pour pallier à ses problématiques le festival Futur.e.s est le plus grand festival du numérique gratuit d’Île-de-France qui affirme son intention de s’adresser à toutes et tous, afin de « redonner aux citoyens la main sur leurs futurs ».


Allier numérique et développement durable

À l’heure où les préoccupations climatiques deviennent vitales, la technologie se doit de montrer l’exemple afin de relever les défis liés à la transition écologique.

Vous pourrez ainsi rencontrer des acteurs du développement durable numérique tel que : Dataveyes, Oniriq, Le Cnes et bien d’autres. Le festival sera également l’occasion d’assister à des démos, et d’essayer les solutions présentées.

Les tables rondes réuniront expertes et experts pour imaginer ensemble un futur plus vert : La ville durable est-elle une ville sensible ?, La data nouveau pétrole des villes durables ?

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Futur.e.s Festivals (@futures.festivals) le


Un festival sous le signe du numérique inclusif et plus égalitaire

En 2018 Camille Pène (directrice du festival) avait annoncé « Nous sommes le festival du numérique post #MeToo ». Le festival FUTUR.E.S garantie donc une vision d’un futur inclusif et mixte !

C’est d’ailleurs un festival très paritaire. Futur.e.s accueille 80 conférences, masterclass, et ateliers sur deux jours, avec 50% d’intervenantes. Vous y verrez Marie Ekeland, l’une des premières femmes à avoir créé un fonds de capital-risque (Daphni), ou encore Marie-Virginie Klein Vice-Présidente de Willa un incubateur leader pour les femmes entrepreneures dans l’innovation en France et en Europe, qui nous parlera du plafond de verre dans l’investissement, l’entreprenariat et la tech.

Côté exposants, vous pourrez découvrir l’expérience éducative immersive en VR « La traque »  une série d’expériences immersives pour sensibiliser et former au sexisme ordinaire ainsi qu’au harcèlement.

Toujours dans une perspective d’inclusion, le festival entend mettre en avant les innovations à destination des individus en situation de handicap, et souhaite également présenter des démarches de la Health Tech.

Les visiteurs pourront notamment découvrir N-Vibe, « le premier GPS vibrant pour aveugles et malvoyants. Cette application, est associée à deux bracelets vibrants. Elle permet à son utilisateur de se guider intuitivement dans les espaces extérieurs. » Défis VR « capitalisant sur la réalité virtuelle pour accompagner efficacement les personnes en situation de tétraplégie », ou encore l’équipe-projet Camin D’Irina travaillant sur la « conception de Neuroprothèses dans des contextes de déficiences sensori-motrices notamment pour l’assistance aux mouvements de membres paralysés. »

La mixité du festival s’inscrit également autour de l’initiative de la green tech sur le continent Africain. Avec notamment une discussion autour du futur de la ville durable en Afrique. Avec la participation de Cheick Cissé connu pour son travail d’urbaniste au sein de la Société Française des Urbanistes (SFU).

Enfin, la programmation OFF du festival s’étend aussi dans toute l’Île-de-France en proposant des expérimentations, performances, rencontres… Retrouvez tous les événements labellisés Futur.e.s OFF à retrouver du 13 au 23 juin, près de chez vous !

Futur.e.s Festival propose également une cartographie complète des tendances. Et montre bien comment les enjeux environnementaux doivent de?sormais inte?grer les challenges nume?riques de nombre de membres et experts de Cap Digital, consulte?s pour re?diger ce cahier. Guide à retrouver ici : Cap Digital Cartographie Des Tendances 2019-2020


Informations

L’évènement est totalement gratuit, mais pour participer l’inscription est obligatoire !

Pour vous inscrire c’est juste ici , et pour consulter le programme de ces deux journées innovantes rendez-vous sur cette page.


Continuer la lecture avec les articles suivants

Plante ta graine 2019

Plante ta graine : interview seed tour

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Revue de web #3

Chez 50A les Tonic Tuesday sont une tradition où nous partageons nos trouvailles. Tendances Web, nouveaux outils, applications, méthodologies de travail ou inspirations. Et si internet n’avait plus de secrets pour vous ? 

Nous vous retrouvons donc pour la troisième revue de web ! (si vous ne l’avez pas lu voici la deuxième revue).


Techlabs, le technolologie pour enfants

web

Et si vos enfants apprenaient à programmer ou à construire des robots ?  Ces ateliers réalisés entre la Suisse et Londres rencontrent un franc succès auprès des jeunes.

Le codage à l’écran et les progiciels sont utiles, mais ce qui est essentiel pour l’avenir, c’est d’enseigner la pensée « computationnelle » et la pensée critique au sujet de la technologie. Les jeunes doivent être capables d’accéder à la technologie, de la gérer, de communiquer avec elle afin de la créer eux-mêmes.

Techlabs enseigne des programmes axés sur l’innovation technologique, l’informatique et la culture numérique à l’école. En plus des outils informatiques et techniques, ils ont également des sessions d’informatique « débranchées » basées sur des activités artistiques et artisanales.

Si vous souhaitez initier votre enfant à la programmation à paris, vous pouvez consulter les sites suivants : codecodecodec, techkidsacademy, magic makers et bien d’autres…

Tendance dénichée par Jérôme.


Colourise, colorisez vos photos en noir et blanc !

web

Si vous avez de vieilles photos en noir et blanc et que vous souhaitez les coloriser, Colourise est l’outil que vous devez utiliser.

Colourise a été récemment développé à Singapour par les ingénieurs de GovTech (Government Technology) lors d’un hackathon interne. Le site est assez minimaliste – la page d’accueil vous demande seulement de fournir la photo que vous souhaitez faire coloriser. Et cerise sur le gâteau, Colourise ne conserve aucune photos que vous téléchargez.

On peut dire que les résultats sont assez bluffants, mais pas tout le temps réalistes à 100% comme l’ont annoncé les créateurs.

Outil à tester ici !

Tendance dénichée par Madeline.


Hologramme au cirque, vers la fin de la maltraitance animal ?

web

Bienvenue au Cirque Roncalli, le premier spectacle de cirque holographique au monde, où aucun animal n’est blessé, ni exploité.

Le Cirque Roncalli a été fondé par Bernhard Paul il y a 40 ans et n’a cessé d’évoluer depuis. Il unit avec succès le monde romantique du cirque à la vivacité du théâtre, créant un spectacle unique en son genre. Le renouveau du cirque est en marche. Le public se mobilise de plus en plus contre les cirques traditionnels où la maltraitance animale y est omniprésente. Grâce aux nouvelles technologies le cirque permet de raconter des histoires d’une manière nouvelle et intéressante.

Roncalli voulait créer des images holographiques 3D à partir de projecteurs lumineux, fiables et durables pour remplir l’arène du cirque mesurant 32 mètres de large et 5 mètres de profondeur avec une visibilité à 360° pour tout le public. Le résultat est bluffant !

Et si l’utilisation d’hologramme au cirque devenait la nouvelle norme ?

Pour en savoir plus découvrez la vidéo du spectacle ici !

Tendance dénichée par Anna.


Réactions Linkedin, vers plus d’expressivité

web

Vous l’avez sans doute remarqué, depuis quelques semaines les réactions sous les posts ont débarqué sur Linkedin.

Ce changement a été initié par les équipes de Linkedin afin de permettre aux utilisateurs de diffuser un moyen plus expressif qu’un « J’aime ». Pour répondre aux différents messages que vous voyez dans votre flux vous aurez désormais la possibilité de choisir parmi 5 réactions. L’introduction de ces réactions est aussi liée au désir des utilisateurs de se sentir entendu et de comprendre pourquoi quelqu’un a aimé ce que l’on a posté.

Pour découvrir ces nouvelles fonctionnalités découvrez l’article de l’équipe de design ici !

Tendance dénichée par Nicolas.


Creative types by adobe

web

Adobe vient de lancer un petit quiz amusant en ligne qui aide les créatifs à déterminer leur profil créatif. L' »évaluation de la personnalité créative simple et fiable, mais robuste et scientifiquement fondée » s’inspire de tests de personnalité populaires tels que le Myers-Briggs et l’Enneagram.

Développé en partenariat avec Anyways Creative et Carolyn Gregoire, co-auteure de Wired to Create il a pour but de déchiffrer les mystères de l’esprit créatif. L’objectif est d’évaluer vos habitudes et vos tendances de base. Comme par exemple votre façon de penser, d’agir et de voir le monde. C’est une évaluation qui peut « vous aider à mieux comprendre qui vous êtes en tant que créateur ».

Pour passer le test, vous devrez répondre à 15 questions simples (et souvent abstraites) sur vous-même.

En fonction de vos réponses, le questionnaire vous assignera à l’un des 8 types : l’artiste, le penseur, l’aventurier, le fabricant, le producteur, le rêveur, l’innovateur ou le visionnaire.

Pour faire le test c’est ici !

Tendance dénichée par Olivier.


Coeur imprimé en 3D, la révolution médicale en marche 

web

Des chercheurs israéliens ont créé le premier cœur tridimensionnel ou imprimé en trois dimensions du monde en utilisant les cellules d’un patient. Les chercheurs de l’Université de Tel Aviv ont récemment annoncé la réussite de l’expérience.

Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Advanced Science. Ils ont décrit l’expérience comme « une percée médicale majeure ».

C’est la première fois que des cellules humaines sont utilisées avec la technologie d’impression 3D.

Jusqu’à récemment, les scientifiques travaillant sur des méthodes médicales combinant la biologie et la technologie n’ont réussi à imprimer en 3D que des « tissus simples sans vaisseaux sanguins », selon l’équipe de recherche. Ce coeur imprimé a la taille d’un coeur de lapin, mais est déjà une révolution majeure.

On peut d’ores et déjà penser que dans un futur proche les patients qui ont besoin de greffes de coeur ou d’organes, passeront par les imprimantes 3D.

Tendance dénichée par Clément.


Les cryptomonnaies qui veulent vous redonner la foi

web

Les cryptomonnaies vont-elles sauver votre foi ? Quelques startups crypto ont vu le jour pour aider à sauver la religion ! Alors Christ Coin et Shekel Coin sont-ils là pour le salut ou juste pour un dollar ?

Christ Coin, Shekel Coin et HalalChain font partie d’une multitude d’entreprises qui investissent dans la crypto monnaie. 0x?, une religion créée par l’idée d’Augur (une plate-forme de marché de prédiction décentralisée construite sur la blockchain Ethereum). Matt Lister, va plus loin en créant un dogme religieux entièrement nouveau qui n’existe que sur la blockchain. En fait, il y a maintenant une longue liste d’entreprises qui cherchent à décentraliser la foi. Des sociétés musulmanes de cryptage qui font des crypto-compagnies adhérant aux écritures saintes. Ou encore Jesus Coin qui promet « d’externaliser le péché », et « fournit des miracles exclusivement aux propriétaires de Jesus Coins ».

Tous prétendent que certains des problèmes les plus importants de la religion sont solvables via la crypto monnaie. De ce fait la corruption, la perte de foi – peuvent être résolus grâce à un système décentralisé et de toute confiance.

Êtes vous prêts à vous élever spirituellement grâce au pouvoir des cryptomonnaies ?

Tendance dénichée par Thibaut.


Helvetica now, la refonte de la police mythique

web

Helvetica vient de recevoir la première mise à jour majeure depuis 35 ans. Ça s’appelle Helvetica Noew. Voilà  en quelques mots pourquoi vous devriez vous en soucier.

Neue Haas Grotesk, plus communément appelé Helvetica, est de loin la police la plus célèbre de tous les temps. La police est sortie pour la première fois en 1957. Elle fut une totale révolution se dressant au rang de référence de toutes les polices à venir.

Pour vous faire une idée de l’influence de l’Helvetica sur la typographie moderne, jetez un coup d’œil aux offres de Google et d’Apple.

Pour découvrir la police c’est ici !

Une idée de Paul.


Cet article vous a plus ? N’hésitez pas à le partager, et vous quelle est votre tendance de la semaine ?