Browsing Tag

transformation digitale

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

La transformation digitale (2e partie)

Voici la seconde partie de notre dossier concernant la transformation digitale. Nous allons vous présenter les étapes nécessaires pour l’implémenter au sein de votre entreprise. Pour rappel la première partie de notre article ici.

 


La transformation digitale en quelques chiffres

Quelques chiffres clés pour comprendre les enjeux de la transformation digitale en France :

  • « 56% des entreprises voit la transformation digitale comme une opportunité.
  • 53% des salariés affirment que leurs entreprises sont actives dans la transformation digitale. 
  • 22% sont en phase de transformation.
  • 40% de ceux l’ayant fait voient une forte amélioration de leurs résultats.
  • 44% estiment gagner en opérationnelle. »

On peut donc dire que la transformation digitale au sein des entreprises françaises est en marche.

La recette gagnante

  • La Vision des dirigeants
  • L’utilisation de la data
  • Une organisation horizontale
  • La mesure de l’impact de vos actions

La plupart des startups  la maîtrise parfaitement cette recette, tout comme les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ou les BATX (Baïdu, Alibaba, Tencent, Xiaomi).

L’exemple des startups

Businessman riding a unicorn with start up flag in his hand

Les startup sont l’exemple parfait de la transformation digitale. La transformation du numérique a créé des défis et des opportunités économiques uniques. Les startups répondent souvent à un besoin en détectant le caillou dans la chaussure ou le trou dans la raquette comme on dit ! Elles exploitent les failles laissées par les entreprises plus « traditionnelles » qui n’ont pas encore appréhendé ou dompté les défis imposés par la transformation numérique. Dotées d’un ADN numérique elles mettent en pratique la fameuse recette décrite ci-dessus en proposant une expérience utilisateur fluide et efficace qu’elles optimisent sans cesse.

Les start-ups sont partout de nos jours, dans tous les secteurs, et c’est un fait. Il suffit de prendre l’exemple des licornes : « La licorne » est une entreprise privée qui atteint une valeur de 1 milliard de dollars. Appelées de la sorte pour leur rareté. Avant l’émergence du cloud computing, en moyenne quatre naissaient chaque année. Au cours des cinq dernières années, plus de 200 d’entre elles ont atteint ce jalon. Plus important encore, dans le passé, il fallait compter 20 ans pour qu’une entreprise atteigne cette valeur. Aujourd’hui, il faut seulement six ans en moyenne pour passer du stade de la création à celui de la licorne. N’oublions tout de même pas la réalité, beaucoup échouent et la création d’entreprise n’est pas seulement une histoire de spéculation financière. Ce que nous trouvons intéressant dans ce schéma économique c’est l’énergie force créative et la scalabilité des entreprises.

Alors, par où commencer ? 

Transformaiton digitale

 

Afin de mener à bien votre transition, voici 6 étapes clés :

1 – établir le nouveau processus opérationnel 

La transformation digitale commence par une redéfinition des processus d’affaires existants. Il peut s’agir d’opérations entières ou de quelque chose de très minutieux comme l’optimisation du mécanisme de rétroaction des clients. En tant que DSI, il peut être difficile de changer un processus qui fonctionne bien pour une entreprise depuis des années. C’est le problème fondamental de la transformation digitale qui nécessite de prendre des risques calculés. Vous aurez besoin d’analyser les marchés et les données internes de l’entreprise pour découvrir les processus qui ont un potentiel d’optimisation.

2 – Identifier les technologies clés

Bien que de nombreuses technologies récentes connaissent une croissance et une adoption rapide de la part des utilisateurs, cela ne signifie pas que vous aurez besoin de toutes les utiliser dans votre entreprise. Le choix de la technologie dépend du processus que vous essayez d’optimiser. La technologie, en fait, n’est qu’un moyen de soutenir votre idée. Les individus sont souvent submergés par les technologies modernes et essaient de les mettre en œuvre dans leurs processus d’affaires actuels. L’accent doit être mis sur la recherche des technologies qui correspondent bien à vos objectifs d’affaires ainsi qu’à une mise en œuvre efficace.

3 – Déchiffrer le paradigme de l’innovation

Lorsque vous débutez votre chantier de transformation digitale, il est très peu probable que vous trouviez la bonne solution dès le premier essai. Même si vous trouvez une bonne adéquation, vous aurez besoin d’un mécanisme pour mettre en œuvre et implémenter facilement de nouvelles innovations à l’avenir. Pour ce faire, l’entreprise doit passer d’une hiérarchie managériale traditionnelle à un engagement accru des équipes. Cela passe par la pédagogie active tout en insufflant de nouvelles méthodes qui favorise le travail collaboratif et l’intelligence collective.  Cela consiste à redéfinir la culture d’entreprise pour créer un environnement dynamique propice à l’échange et aux changements.

4 – S’appuyer sur l’innovation ouverte et vos collaborateurs

Pour mettre en œuvre des technologies novatrices, vous aurez besoin de personnes compétentes et dynamiques qui sont prêtes à transformer les idées en un plan réalisable. Sans expert compétent en IT, il sera difficile de mettre en œuvre des technologies novatrices. Vous pouvez externaliser ce travail en partenariat avec des sociétés  expertes et compétentes du secteur. L’avantage de cette approche est que vous économiserez les frais de recrutement et de formation et serez en mesure de passer d’une stratégie à l’autre. On parle d’innovation ouverte.  Même lorsque vous externalisez le projet, vous vous appuierez sur une équipe interne afin de diffuser cette culture, insuffler ces changements et les mettre en œuvre au sein de l’organisation. C’est en quelque sorte vos ambassadeurs, éléments fondamentaux de cette mutation !

5 – Définissez une feuille de route

Maintenant que vous savez ce que vous devez faire, il est temps de définir la feuille de route pour l’exécution. La mise en œuvre complète doit être effectuée en plusieurs phases. De préférence, vous pouvez tester votre hypothèse sur une petite échelle avant de déployer votre plan. Chaque phase d’exécution doit se terminer par une étape de réduction du risque, c’est-à-dire une réalisation qui montre que le risque d’exécution est réduit. Obtenir l’approbation de la direction, réaliser des interviews utilisateurs, solliciter vos fournisseurs sont de bons exemples de jalons d’atténuation des risques.

6 – Mesurez vos indicateurs de performance

Un plan est incomplet sans objectifs. Pour mesurer l’efficacité de votre plan, vous devrez établir des indicateurs de rendement clés (KPI). Ces paramètres démontrent l’efficacité du plan et vous guideront également dans la prise de décision future. Vous devrez vous fixer des objectifs mesurables et atteignables, assortis d’un chiffre clair et réalisable ainsi que d’un calendrier. Ces objectifs optimiseront l’ensemble de l’exécution et veilleront à ce que l’équipe ne les perde pas de vue.

Une fois que vous avez terminé toutes les étapes de la transformation digitale, il est temps d’itérer. Il est important que vous mettiez régulièrement à jour votre stratégie en fonction des conditions du marché et des résultats. Vous devrez continuellement faire pivoter votre stratégie jusqu’à ce que vous trouviez les technologies et les processus appropriés.

Vers une organisation horizontale

Transformaiton digitale by opinionway

Étude opinionway « où en sont les entreprises françaises dans leur transformation digitale ? »

L’utilisation des outils les plus récents et l’exploitation optimale des données impliquent une évolution significative des entreprises. La réparation des imprimantes et des postes de travail appartient au passé. L’automatisation signifie que ces tâches sont devenues le rôle des logiciels et des robots. Un département informatique moderne qui échange avec le département marketing et le département RH est la recette gagnante du changement. C’est en quelque sorte le pilier du fondement dans une entreprise mature. Fournir un modèle pour l’adoption rapide de ces nouvelles pratiques et la visualisation des données est essentielle pour devenir une entreprise numérisée efficace.

Les technologies qui permettent la transformation digitale de toute entreprise comprennent, entre autres : l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine, la robotique, l’Internet des objets et évidemment l’analyse de toutes les données. Casser les silos entre unités de business ou départements plus traditionnels est vital !

Placer l’humain au coeur de la technologie

Avec la révolution digitale, les organisations voient naître de nouvelles exigences de la part des clients mais aussi de la part de leurs salariés.  Voici 4 axes fondamentaux pour mener à bien votre stratégie :

1. Accélérer son innovation rapidement :

  • Les impacts pour l’entreprise :
    • Nouveaux produits / concepts
    • Outils plus efficaces
    • Cercles de réflexion
  • Les nouveaux usages
    • Un échange avec les clients et partenaires à travers une plateforme numérique dédiée

2. Réinventer l’expérience et la proximité clients/partenaires

  • Les impacts pour l’entreprise :
    • Plus de réactivité et d’agilité face aux demandes
    • Produits d’excellente qualité
    • SAV amélioré
  • Les nouveaux usages
    • Une plateforme d’échange de documents, de services en ligne avec les écosystèmes clients / partenaires

3. Mobiliser vos collaborateurs

  • Les impacts
    • Grande autonomie des collaborateurs
    • Décloisonnement des services
    • Supression des tâches à faible valeur ajoutée
  • Les nouveaux usages
    • ATAWAD “Any time, anywhere, any device”

4. Devenir parfaitement opérationnel

  • Les impacts
    • Renforcer la valeur créée pour les clients
    • Augmentation de la rentabilité
    • Accélérer la croissance
  • Les nouveaux usages
    • Plateforme pour simplifier les processus internes, dématérialiser les procédures internes et externes.

L’outil Google pour une transition réussie

 

Google a récemment lancé un nouvel outil dédié aux entreprises souhaitant évaluer leurs degrés de maturité numérique. En partenariat avec l’agence Boston Consulting Group, un questionnaire de 50 questions vous permet de comprendre et analyser les points à améliorer au sein de votre organisation.

À la fin du questionnaire, Google propose donc des pistes de réfléxion ainsi qu’une feuille de route pour pouvoir progresser. Vous pouvez le tester ici.

L’expertise  50A

Nous vous proposons d’écouter notre podcast via lequel nous décryptons la transformation numérique d’un secteur d’activité.

Depuis 2004, l’agence digitale 50A propose son savoir-faire autour de 3 expertises :

50A est un lieu d’innovation où l’on travaille sur les nouveaux usages technologiques, humains et entrepreneuriaux parce que chaque personne est le maillon d’une réflexion. Son souhait : être un acteur du changement et remettre l’humain au coeur de la technologie. Si vous souhaitez aborder avec nous la transformation numérique de votre entreprise, contactez notre agence web !

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

La transformation numérique

La transformation numérique est l’intégration de la technologie numérique dans tous les secteurs d’une entreprise. Cela impacte fondamentalement sa chaîne de valeur et permet de repenser l’expérience utilisateur qui sera proposée.  C’est aussi un changement culturel qui exige des organisations qu’elles remettent continuellement en question le statu quo. Face à de telles mutations il n’y a pas vraiment de recettes miracles. Rédiger une feuille de route à court et moyen terme, la découper et se lancer. Lâcher prise, faire des expériences et ne pas avoir peur de l’échec qui est source d’enseignement.

 


Sommaire

• Un peu d’histoire

• La transformation numérique dans nos vies

• En entreprise

• Cas de transformation réussies

• L’expertise 50A


La révolution digitale suscite de nouvelles attentes de la part des clients mais aussi des salariés. Chacun désire de la fluidité, de la connectivité, de la personnalisation et de l’interaction grâce aux usages des nouvelles technologies. Les entreprises doivent se doter d’une stratégie digitale et la déployer au cours de toutes les étapes du parcours utilisateur  (blogs, chatbots,  visioconférences, SEO, réseaux sociaux, rédaction de contenu…).

Transformation numérique

Ces dernières années, la transformation numérique est devenue un sujet populaire et un peu « tarte à la crème » au sein des conférences tech. Ce terme n’est pas toujours bien compris et clairement défini, nous avons souhaité le décrypter pour vous.

La transformation digitale : le fruit d’une révolution en 4 étapes

World Economic Forum

Au fil des ans, le monde a connu quatre révolutions industrielles distinctes, de l’ère industrielle à ce que nous appelons aujourd’hui l’industrie 4.0.

La première révolution industrielle fut la révolution mécanique :

Apparue au 18ème siècle, c’est celle du charbon. Centrée sur l’utilisation de l’eau et de la vapeur pour mécaniser la production, cette révolution correspond au basculement d’un monde agricole vers un monde industrialisé.

La deuxième révolution industrielle est insufflée par la découverte du pétrole :

L’utilisation de l’énergie électrique permet une production de masse rendue possible par la division du travail. Cette révolution a donné naissance à des magnats industriels comme les Rockefeller, Vanderbilt, Ford, Carnegie, etc. Elle généralise également les moyens de transport et contribue à la réduction des distances et la conquête du territoire par l’homme dès la fin du 19ème siècle (importations / exportations mondiales).

La troisième révolution industrielle a eu lieu en 1969, avec l’avènement des microcontrôleurs et de l’automatisation de la fabrication informatique.

Elle s’appuie sur la domestication de l’électricité (principalement grâce au nucléaire) et permet l’explosion de l’électronique  et des technologies de l’information pour automatiser la production. Cette révolution était évolutive grâce à l’ajout d’un plus grand nombre d’ordinateurs, de systèmes informatiques et de technologies pour améliorer l’évolutivité.

La quatrième révolution industrielle nous la vivons en ce moment !

Avec la généralisation d’Internet qui a commencé au début du 21ème siècle, nos appareils PC où smartphones deviennent une extension de nous. Nos objets connectés sont le prolongement de qui nous sommes et de ce que nous faisons. La révolution industrielle 4.0 automatise des tâches complexes ; c’est l’ère de l’Internet des objets et du cloud computing.

Voilà pour l’introduction mais comprendre le passé permet de comprendre l’époque que nous vivons et permet certainement de mieux appréhender l’avenir !

Pour résumer nous assistons à un changement de paradigme. Nous sommes passés d’une économie de masse où la ressource stratégique était le pétrole à une économie numérique où la ressource stratégique c’est l’individu !

La transformation numérique dans nos vies

Transformation numérique

Smart Home Control With Tablet in living room interior. ( 3d render )

Aujourd’hui la transformation digitale nous impacte dans la vie de tous les jours.
Elle permet de communiquer (Internet, Smartphone, Réseaux sociaux), de se cultiver (Encyclopédies en ligne, médias, ressources consultables sur Internet), de consommer (achats en ligne), et de se divertir (plateformes de streaming, vod etc..). Elle intervient également dans des secteurs variés tels que la politique, l’environnement, l’entreprise, et même la religion !
Faisant partie intégrante de nos vies, la transformation digitale impacte nos vies et insuffle de profonds changements au sein de nos sociétés.

Quelques exemples changements :

Dans nos vies de tous les jours, la dématérialisation joue également un rôle primordiale. Les rendez-vous médicaux accessibles en ligne en quelques clics, le passage des lettres aux e-mails, la préparation d’un voyage en quelques clics, le passage des appareils photo argentiques au numérique, les banques : de moins en moins de chéquiers, mais une carte bleue avec puce (et développement des cb sans contact, paiements via portbles NFC)…même les administrations autrefois basées sur des activités physiques avec beaucoup de paperasses, se dématérialisent de plus en plus afin de proposer et souvent imposer leurs services en ligne.  Autant de normes et habitudes bien vite disparues et un confort bien vite intégré et adopté à notre quotidien.

Transformation numérique

l’impact de la transformation digitale dans la vie de tous les jours. https://simplified-analytics.blogspot.com

L’automatisation et la robotisation de ces nouveaux usages soulèvent de plus en plus souvent des problèmes d’éthique.  Si l’homme réussit à allier humanité et digitalisation cela pourrait devenir le déclencheur de valeurs plus éthiques et peut être plus universelles. Notre destin est entre nos mains, et heureusement, le chantier a déjà démarré nous sommes ce que nous ferons de la technologie !

Les entreprises impactées par la transformation numérique

Vous l’aurez sans doute compris aujourd’hui, de plus en plus d’emplois sont concernés par la transformation digitale. Dans 5 ans, 60% des métiers nécessiteront de solides connaissances numériques. Et dans 15 ans la moitié des emplois actuels auront disparu ou seront transformés grâce au numérique.
Aujourd’hui les secteurs tels que le tourisme, les transports, le commerce, la santé, la banque sont touchés par la numérisation de leurs services. Même les secteurs que l’on pourrait qualifier de « manuels » sont impactés : agriculture, les chantiers, l’industrie du luxe.
Le numérique accélère ce phénomène et les entreprises se doivent d’anticiper cette mutation.

Transformation numérique

 

À l’occasion de l’événement de networking, Opinionway a dévoilé une enquête sur la transformation numérique des entreprises françaises. Il en ressort que près de 8 pme/ETI sur 10 sont engagées dans leur transformation. Selon le baromètre, la majorité des PME/ETI a pris conscience des enjeux de celle-ci. 91% des entreprises ont engagé cette transformation, mais 19% seulement sont avancées, et 3% à la pointe. Tous ces chiffres bas sont sûrement liés au fait que 54% des entreprises n’ont pas d’équipe numérique dédiée.

« La difficulté n’est pas de comprendre les idées nouvelles, mais d’échapper aux idées anciennes « 
John Maynard Keynes

Le premier chantier de transformation numérique dans une entreprise consiste à numériser les informations.

Dans le contexte de l’entreprise, la numérisation est importante à la fois pour traiter l’information analogique et les processus « sur papier » ne sont qu’une métaphore de l’analogique. Il est important de se rappeler, cependant, que c’est l’information que l’on numérise, et non les processus c’est là que la numérisation entre en jeu.

Focus sur quelques cas concrets d’entreprises

  • Castorama

La transformation numérique

La célèbre chaîne d’électroménager a lancé sa révolution digitale sur plusieurs fronts. À l’intérieur de leurs espaces de ventes à destination des vendeurs en rayon qui sont en mesure de parcourir le catalogue en ligne. De ce fait les vendeurs peuvent répondre aux questions spécifiques des clients. Le site web ressemble également un catalogue fourni ainsi que des offres exclusives.
Une digitalisation des espaces de ventes qui renforce l’image d’expertise de l’enseigne. Une nouveauté a également été lancée un outil de conception 3D à destination de sa clientèle.
L’entreprise a également sensibilisé ses équipes aux mutations sociétales et technologiques en leur proposant une exposition pédagogique et des sessions d’acculturation.

Vous pouvez retrouver notre étude de cas sur la feuille de route de transformation numérique de l’enseigne.

  • La poste

La transformation numérique

La Poste ce n’est plus que le facteur. Cette société s’impose peu à peu comme un opérateur multicanal des échanges numériques et physiques.
Sa stratégie digitale lui permet donc de s’adapter aux nouveaux modes de consommation. C’est ainsi que les services de la poste sont de plus en plus innovants et personnalisés. Que l’on soit clients particuliers ou professionnels ces services s’adaptent à tous. Cela se découpe à travers diverses nouveautés : suivi des expéditions, egestion personnelle et administration, ainsi que l’expédition et retour colis depuis sa boîte aux lettres. En interne, l’application “Facteo” facilite le travail quotidien des facteurs. La Poste assure sa digitalisation partout où cela est possible au sein de l’entreprise.
L’entreprise a donc investi 1 milliard d’euros sur 3 ans dans sa digitalisation. Le développement des transversalités entre services, la dématérialisation des échanges, l’interconnexion des réseaux physiques et digitaux sont donc révolutionnaires.

Vous pouvez retrouver notre étude de cas sur la transformation digitale du Groupe La Poste.

  • SNCF

La transformation numérique

La SNCF poursuit son programme de transformation digitale lance en 2015. Leurs buts ? Augmenter le pouvoir de mobilité des clients et rassembler le meilleur du numérique au service de la performance ferroviaire. Dans cette perspective de transformation, les data se placent comme un levier de performance industrielle au service des clients. La SNCF possède des données historiques comme les horaires, les données industrielles archivées de toutes les interventions sur les 15 000 trains, les 30 000 kilomètres de voies et dans les 3 000 gares.

L’expertise 50A

Si vous souhaitez parfaire vos savoirs sur ce sujet nous vous proposons d’écouter notre podcast.  Tous les mois nous décryptons la transformation numérique d’un secteur d’activité.

Depuis 2004, 50A articule son savoir-faire autour de 3 expertises :

50A est un lieu d’innovation où l’on travaille sur les nouveaux usages technologiques, humains et entrepreneuriaux parce que chaque personne est le maillon d’une réflexion. Son souhait : être un acteur du changement et remettre l’humain au coeur de la technologie. Si vous souhaitez aborder avec nous la transformation numérique de votre entreprise, contactez notre agence digitale!

 

 

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

La transformation numérique de l’immobilier

50A Galaxy s’intéresse pour son deuxième podcast à la transformation numérique du secteur de l’immobilier. Le podcast s’articule autour d’une première partie consacrée à l’intervention d’un expert, puis d’un débat entre des chroniqueurs. Ils disposent d’un round pour diverger, et d’un deuxième round pour converger. Notre invité Robin Rivaton et nos chroniqueurs Robert Vinet, Christophe Ducamp, Paul Richardet et Guillaume Berger nous ont permis d’avoir un aspect global sur les enjeux de ce secteur.

 

La transformation numérique dans l’immobilier impacte les étapes du parcours projet et du parcours client

Après avoir assisté à des mutations sociétales et technologiques qui affectent tous les secteurs, on entre dans un tournant majeur dans le secteur de l’immobilier. Il ne s’agit plus seulement de construire ni de livrer des bâtiments ; toute la chaîne de valeur de la filière est concernée. Recherche de biens, recherche de fonciers, procédés de conception et de fabrication, modélisation numérique des bâtiments ou encore réalité virtuelle et augmentée, ce sont autant de process qui se numérisent.

Partie 1 – Interview de l’expert Robin Rivaton

Nous avons interrogé Robin Rivaton, fondateur de Real Estech, un label ayant pour but d’inciter l’innovation et la digitalisation de l’immobilier. Il nous a éclairé sur les changements en train de s’opérer à travers le numérique dans ce secteur, mais nous a livré également son regard sur les enjeux de cette dématérialisation.

Son action a pour but d’alerter sur la lenteur vis-à-vis de l’adoption des innovations technologiques au sein de ce secteur. Si l’immobilier est en retard en France par rapport à d’autres secteurs, il l’est également en comparaison à l’échelle mondiale, et surtout à la Chine, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Cela peut se comprendre : la domestication des innovations technologiques peut prendre du temps, comme l’a été l’électricité. La transformation numérique de l’immobilier serait surtout attendue dans le matériel, le hardware et l’infrastructure lourde.

« Il n’est pas supportable que le poids de l’immobilier monte de plus en plus dans le budget des ménages sans que la qualité des produits qui est offerte ne progresse »

D’après lui, la transformation numérique permet une harmonisation de l’offre et de la demande, en construisant plus et plus rapidement, et en adaptant mieux aux usages d’aujourd’hui. Cela est en effet devenu nécessaire de réaménager les bâtiments, qui ont été construits dans une époque où les usages étaient complètement différents. Tout l’enjeu repose donc sur les coûts que cela implique et sur l’action politique, qui est indispensable pour une transformation numérique et une adaptation technologique réussies. Le foncier a ainsi un rôle fort à jouer pour convaincre les politiques. Néanmoins, ce changement doit être maîtrisé et protégé.

« Je pense que c’est la conjonction et la capacité des politiques et des individus à saisir ces technologies pour aller dans une volonté politique »

Partie 2 – Le débat des postcasteurs

Robert Vinet, projectiviste dans la blockchain, Christophe Ducamp, évangéliste dans l’indie-web et Paul Richardet, agitateur de communautés, ont disposé d’un premier round pour évoquer leurs divergences par rapport à l’interviewé. C’est ainsi que Robert Vinet indique la nécessité de détailler les éléments qui composent cette transformation numérique. Il en cite deux : la blockchain et l’impression 3D, qui ont un impact dans l’économie de l’immobilier. Christophe Ducamp pense lui, d’un point de vue sociologique, à l’innovation des nouveaux quartiers grâce au numérique, visant à une meilleure qualité de vie. Paul Richardet est plus sceptique notamment sur les enjeux environnementaux et les difficultés de plus en plus accrues pour se loger. Guillaume Berger est également intervenu et rappelle qu’il y a un rapport de force entre le marché et les consommateurs ; pour lui, l’important est que le consommateur profite de cette transformation numérique et qu’il y ait une transparence du marché.

« La blockchain est en train de changer de manière considérable les flux de l’information et la mémorisation de celle ci et cela impactera l’immobilier de manière très importante »

Au deuxième round, les chroniqueurs ont pu converger. Robert Vinet s’interroge sur l’utilisation des data dans l’économie de ce marché.  Christophe Ducamp se questionne alors sur la cartographie du traitement des données. Paul Richardet conseille d’anticiper l’utilisation des données et son économie avant d’accélérer la transformation numérique de l’immobilier. Guillaume Berger insiste lui sur les besoins du consommateur et est plus optimiste quant à son accomplissement grâce à la transformation numérique. Nicolas Bermond, chez 50A, nous a aussi livré son point de vue…

 

Pour aller plus loin, nous avons demandé à Frédéric Motta, DG de WiredScore sa vision de la transformation numérique de l’immobilier :

Découvrez notre éditorial sur 50A Galaxy le podcast. Le mois dernier, nous nous sommes intéressés à la transformation numérique de l’état ! Soyez au rendez-vous pour notre prochain podcast sur la transformation numérique des agences de communication le 2 mai !

Retrouvez-nous sur iTunes, Soundcloud, ou Spreaker. Abonnez-vous à 50A Galaxy le podcast avec le flux rss. Contactez-nous !


  • Nos chroniqueurs :

Robert Vinet, spécialiste de la blockchain et du marketing, il est fondateur de Blockchain Factory, consultant chez Social Media DataLab, Dr. Banner et DELVHON.
 

Christophe Ducamp, expert en stratégies d’innovation, design thinking et marketing, il est conseiller indépendant depuis 2010. Il tient un blog axé sur les pratiques du web.

Paul Richardet, cofondateur de NUMA, il est également « master of the cool » chez Neww Life. Il tient un blog sur medium.
 

Guillaume Berger, fondateur de l’application Karmapolis, réseau social culturel.
 

 


  • Pour en savoir plus :

La transformation numérique :
https://www.50a.fr/0/transformation-numerique

Robin Rivaton :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Robin_Rivaton

Paris Région Entreprises :
http://investparisregion.eu/

L’immobilier demain, La Real Estech, des rentiers aux entrepreneurs :
https://www.amazon.fr/Limmobilier-demain-Estech-rentiers-entrepreneurs/dp/2100770160

La Real Estech :
realestech.eu

Qu’est-ce qu’un foncier ? :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Foncier

Le rôle du foncier dans le prix de l’immobilier :
https://www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2013-2-page-365.htm

La blockchain :
https://www.50a.fr/0/blockchain

L’indie-web :
https://en.wikipedia.org/wiki/IndieWeb

 

EVENEMENTIEL TRANSITION NUMERIQUE

50A Galaxy : le Podcast de la transformation numérique

50A Galaxy est le nouveau rendez-vous mensuel au format podcast à ne pas manquer.  Tous les mois pendant 10 à 15 minutes nous décrypterons la transformation numérique d’un secteur d’activité. Nous aborderons avec un expert du secteur les bonnes pratiques, les innovations et les ruptures liés aux mutations sociétales et technologiques. Le podcast 50A Galaxy a pour objectif de vulgariser ce sujet tout en abordant les solutions existantes.

Retrouvez-nous chaque 1er mercredi du mois et pour ne pas louper un épisode abonnez-vous !

Listen to « 50A Galaxy » on Spreaker.

Les extraits que nous avons mis dans notre podcast ne sont pas choisis au hasard vous pouvez retrouver Elon Musk, Charles de Gaulle ou bien encore Tim Bernes-Lee. Chacun de ces hommes a changé l’histoire de diverses façons possibles par leur courage, volonté, innovation et leur acharnement.

Charles de Gaulle – “Il faut le progrès, pas la pagaille”
Tout le monde se souvient de certaines des « petites phrases » du Général Charles de Gaulle, beaucoup d’entre elles sont restées célèbres ! C’est lors de l’entretien avec Michel Droit entre les deux tours de l’élection présidentielle que Général de Gaulle en prononce une nouvelle.

Julian Assange Fondateur de Wikileaks
Suite à ses révélations le célèbre hacker est poursuivi en justice et trouve refuge à l’ambassade d’Équateur où l’asile lui sera accordé. En ayant inventé Wikileaks Julian Assange a créé le moyen de mettre en lumière des parts d’ombre que personne ne voulait voir sortir au grand jour comme il a pu le faire avec le Kenya ou bien encore au Moyen-Orient.


Richard Stallman – Le logiciel libre et votre liberté
Le logiciel libre respecte les droits de l’homme via 4 libertés essentielles :
Liberté 1 : « exécuter le programme comme tu veux »
Liberté 2 : « liberté d’éditer les ressources du programme et les changer pour que le programme face ce que tu veux »
Liberté 3 : « aider les autres et redistribuer des copies exactes »
Liberté 4 : « contribuer et diffuser des copies modifiées aux autres »

Peter Thiel – Libertarian Island
Le créateur de PayPal Peter Thiel a pour volonté de créer une île libre sans aucune contraintes ni lois.

Louis Pouzin – “La technologie va disparaitre un jour ou l’autre”
Il est celui qui a inventé le datagramme et il a contribué au développement des réseaux à commutation de paquets, précurseurs d’Internet.

Craig Wright le créateur du Bitcoin ?
Satoshi Nakaoto est celui qui a inventé le Bitcoin seulement aujourd’hui personne ne sait qui il est. Craig Wright dit être Satoshi Nakaoto.

Vannevar Bush
Chercheur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) il est surtout connu pour être un des précurseurs d’internet et un chercheur scientifique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Elon Musk – “Crazy things are possible”
Fondateur de SpaceX, PDG de Tesla Motors, inventeur de l’Hyperloop, le milliardaire Elon Musk suscite beaucoup d’interêt. Son prochain but est de réaliser des voyages spatiaux interplanétaires.

Tim Bernes-Lee – “ Le web que nous voulons”
Considéré comme le principal inventeur du Web Tim Bernes-Lee nous donne son diagnostic sur les dangers qui arrivent. Le web est devenu avec le temps beaucoup moins visuel et ajoute « C’est à nous tous, désormais, de construire le Web que nous voulons. »

Laurent Alexandre – Débat « Google fait-il main basse sur la médecine? »
Invité d’une grande émission de radio Laurent Alexandre le fondateur de Doctissimo parle du fait que Google rachète les meilleures sociétés de biomédecine. Le but du géant Google est de rallonger la vie en améliorant l’intelligence artificielle et son second but et de repousser la mort de 20 ans au 21ème siècle.

Le projet 50A Galaxy

Depuis 2004, 50A propose son savoir-faire autour de 3 expertises :

50A est un lieu d’innovation où l’on travaille sur les nouveaux usages technologiques, humains et entrepreneuriaux parce que chaque personne est le maillon d’une réflexion. Son souhait : être un acteur du changement et de remettre l’humain au coeur de la technologie.