TRANSITION NUMERIQUE

Comment préparer la fin des cookies en 2024 ? Retour sur la journée organisée par petit web où 14 experts ont tenté d’y répondre.

Le 28 septembre dernier, 50A s’est rendu à la VIIème édition de  l’évènement Jardins Ouverts / Jardins Clos « Les nouvelles frontières”. 

Quatorze experts du WEB et des médias se sont succédés sur scène pour s’exprimer sur des sujets d’actualités et partager des bonnes pratiques. Un rendez-vous, particulièrement important, cette année étant donné qu’un séisme se prépare sur Internet courant 2024 : la fin des cookies sur Chrome… Véritable changement de paradigme, puisque ces fameux cookies permettent de savoir d’où viennent les acheteurs d’un site WEB ou de pousser du contenu sur Facebook à des visiteurs de votre site. Alors comment préparer cette révolution de la donnée ? Quelles seront nos nouvelles normes ? 

Ce que nous avons appris lors de cette journée, c’est que nous allons devoir plus que jamais diversifier nos sources de données et les uniformiser un maximum (actuellement 1 vue sur netflix est comptabilisée à partir de 2 secondes alors qu’en télévision cela ne compte même pas comme une vue). Les médias classiques sont d’ailleurs en pleine évolution et convergent de plus en plus avec les médias sociaux, on pensera à l’association de M6 avec snapchat qui propose désormais des communications cross-plateforme sur le discover snapchat, la VOD et la télévision.

Chaque intervenant a abordé l’importance des données et les changements de paradigmes dans leurs analyses. Le “prix au kilogramme” de digital dit CPM (coût pour mille impressions) a été remis en question plusieurs fois pour son aspect trop quantitatif. L’attention de nos utilisateurs constitue le vrai défi de nos marques aujourd’hui ! Anne Thétier, Dg Omnicom Media Group s’en amuse également en déclarant “le mot impression est bien choisi, car on a l’impression d’avoir vu quelque chose quand on regarde 2 secondes de vidéo sur Netflix ! 

TF1 appelle à utiliser le taux de complétion d’un contenu comme indicateur de qualité, thèse soutenue par Yaron Galai, Co-Founder Outbrain qui s’est esclaffé avec ironie  “Quand je vais sur un site, je me dis wow leur CPM est superbe je vais revenir”, d’après Yohan la meilleure donnée est le nombre de visites par utilisateur parce qu’un internaute achète à sa 2ème ou 3ème visite sur un site Internet. Nous avons demandé à Outbrain si le marketing automation pourrait être la solution, il nous a répondu que oui et que d’ailleurs sa société était en train de développer un outil dans ce domaine ! Pour rappel le marketing automation se fait avec l’accord de l’utilisateur, lorsque celui-ci effectue une action sur le site tel qu’un achat ou une inscription… (invitation à une vente privée suite à un achat, relance pour un article après ajout au panier, prévenir lorsqu’une promotion sur un produit qu’il aime est en ligne…)

De plus nous avons à faire à une génération toujours plus gourmande de contenu : court, accrocheur et imagé, Rami Saad, directeur des partenariats médias a divisé les internautes en trois générations “..as you think about this generation they don’t use the same assets”

60 – 80 ans : Génération téléphone – ils ne vous répondront jamais par un SMS de plus de 3 mots.

30 – 40 ans : Génération clavier – ils aiment échanger sur des chats (messenger, IG, SMS)

16 – 30 ans : Génération caméra, ils communiquent par l’image et partagent des emojis, des photos et de courtes vidéos d’eux-mêmes.

*This generation is really visible, how does this generation want to be told a story ? 

*Cette génération est clairement visuelle, comment cette génération veut-elle qu’on lui raconte une histoire ? 

Trois choses à retenir pour une marque ou un média pour réussir sur snap d’après Rami Saad : 

#1 Willing to learn (l’envie d’apprendre)

#2 Good content (du bon contenu) 

#3 Obsession with data and KPI (savoir bien analyser les données et définir les objectifs) 

Nous retiendrons donc de cette conférence plusieurs hypothèses pour préparer la fin des cookies : 

  1. Se recentrer sur des contenus qualitatifs plus proches des besoins utilisateur
  1. Mesurer la qualité des interactions sur un contenu plutôt que la quantité de personnes atteintes
  1. Penser des mécaniques telles que le marketing automation pour faire revenir une cible qualifiée sur le e-commerce (on achète à sa 2ème ou 3ème visite) 
  1. Penser des stratégies de marketing automatisées très proches des besoins réels du consommateur (faire revenir ses internautes un maximum)
  1. Proposer des publicités sur des plateformes offrant plus de données qualifiées (Publicité sur Netflix dès novembre 2022, données des boxs opérateurs, snapchat, tik tok…) 

Pour le mot de la fin, je citerai OUTBRAIN qui a déclaré que “dans les moments de chaos viennent les plus belles idées”, nous tâcherons d’en prendre bonne note et de rester à l’affût des innovations pour les prochaines années qui s’annoncent excitantes ! 

Nos Derniers Articles

Pas de Commentaire

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.