Browsing Tag

transition numérique

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

La transformation digitale (2e partie)

Voici la seconde partie de notre dossier concernant la transformation digitale. Nous allons vous présenter les étapes nécessaires pour l’implémenter au sein de votre entreprise. Pour rappel la première partie de notre article ici.

 


La transformation digitale en quelques chiffres

Quelques chiffres clés pour comprendre les enjeux de la transformation digitale en France :

  • « 56% des entreprises voit la transformation digitale comme une opportunité.
  • 53% des salariés affirment que leurs entreprises sont actives dans la transformation digitale. 
  • 22% sont en phase de transformation.
  • 40% de ceux l’ayant fait voient une forte amélioration de leurs résultats.
  • 44% estiment gagner en opérationnelle. »

On peut donc dire que la transformation digitale au sein des entreprises françaises est en marche.

La recette gagnante

  • La Vision des dirigeants
  • L’utilisation de la data
  • Une organisation horizontale
  • La mesure de l’impact de vos actions

La plupart des startups  la maîtrise parfaitement cette recette, tout comme les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ou les BATX (Baïdu, Alibaba, Tencent, Xiaomi).

L’exemple des startups

Businessman riding a unicorn with start up flag in his hand

Les startup sont l’exemple parfait de la transformation digitale. La transformation du numérique a créé des défis et des opportunités économiques uniques. Les startups répondent souvent à un besoin en détectant le caillou dans la chaussure ou le trou dans la raquette comme on dit ! Elles exploitent les failles laissées par les entreprises plus « traditionnelles » qui n’ont pas encore appréhendé ou dompté les défis imposés par la transformation numérique. Dotées d’un ADN numérique elles mettent en pratique la fameuse recette décrite ci-dessus en proposant une expérience utilisateur fluide et efficace qu’elles optimisent sans cesse.

Les start-ups sont partout de nos jours, dans tous les secteurs, et c’est un fait. Il suffit de prendre l’exemple des licornes : « La licorne » est une entreprise privée qui atteint une valeur de 1 milliard de dollars. Appelées de la sorte pour leur rareté. Avant l’émergence du cloud computing, en moyenne quatre naissaient chaque année. Au cours des cinq dernières années, plus de 200 d’entre elles ont atteint ce jalon. Plus important encore, dans le passé, il fallait compter 20 ans pour qu’une entreprise atteigne cette valeur. Aujourd’hui, il faut seulement six ans en moyenne pour passer du stade de la création à celui de la licorne. N’oublions tout de même pas la réalité, beaucoup échouent et la création d’entreprise n’est pas seulement une histoire de spéculation financière. Ce que nous trouvons intéressant dans ce schéma économique c’est l’énergie force créative et la scalabilité des entreprises.

Alors, par où commencer ? 

Transformaiton digitale

 

Afin de mener à bien votre transition, voici 6 étapes clés :

1 – établir le nouveau processus opérationnel 

La transformation digitale commence par une redéfinition des processus d’affaires existants. Il peut s’agir d’opérations entières ou de quelque chose de très minutieux comme l’optimisation du mécanisme de rétroaction des clients. En tant que DSI, il peut être difficile de changer un processus qui fonctionne bien pour une entreprise depuis des années. C’est le problème fondamental de la transformation digitale qui nécessite de prendre des risques calculés. Vous aurez besoin d’analyser les marchés et les données internes de l’entreprise pour découvrir les processus qui ont un potentiel d’optimisation.

2 – Identifier les technologies clés

Bien que de nombreuses technologies récentes connaissent une croissance et une adoption rapide de la part des utilisateurs, cela ne signifie pas que vous aurez besoin de toutes les utiliser dans votre entreprise. Le choix de la technologie dépend du processus que vous essayez d’optimiser. La technologie, en fait, n’est qu’un moyen de soutenir votre idée. Les individus sont souvent submergés par les technologies modernes et essaient de les mettre en œuvre dans leurs processus d’affaires actuels. L’accent doit être mis sur la recherche des technologies qui correspondent bien à vos objectifs d’affaires ainsi qu’à une mise en œuvre efficace.

3 – Déchiffrer le paradigme de l’innovation

Lorsque vous débutez votre chantier de transformation digitale, il est très peu probable que vous trouviez la bonne solution dès le premier essai. Même si vous trouvez une bonne adéquation, vous aurez besoin d’un mécanisme pour mettre en œuvre et implémenter facilement de nouvelles innovations à l’avenir. Pour ce faire, l’entreprise doit passer d’une hiérarchie managériale traditionnelle à un engagement accru des équipes. Cela passe par la pédagogie active tout en insufflant de nouvelles méthodes qui favorise le travail collaboratif et l’intelligence collective.  Cela consiste à redéfinir la culture d’entreprise pour créer un environnement dynamique propice à l’échange et aux changements.

4 – S’appuyer sur l’innovation ouverte et vos collaborateurs

Pour mettre en œuvre des technologies novatrices, vous aurez besoin de personnes compétentes et dynamiques qui sont prêtes à transformer les idées en un plan réalisable. Sans expert compétent en IT, il sera difficile de mettre en œuvre des technologies novatrices. Vous pouvez externaliser ce travail en partenariat avec des sociétés  expertes et compétentes du secteur. L’avantage de cette approche est que vous économiserez les frais de recrutement et de formation et serez en mesure de passer d’une stratégie à l’autre. On parle d’innovation ouverte.  Même lorsque vous externalisez le projet, vous vous appuierez sur une équipe interne afin de diffuser cette culture, insuffler ces changements et les mettre en œuvre au sein de l’organisation. C’est en quelque sorte vos ambassadeurs, éléments fondamentaux de cette mutation !

5 – Définissez une feuille de route

Maintenant que vous savez ce que vous devez faire, il est temps de définir la feuille de route pour l’exécution. La mise en œuvre complète doit être effectuée en plusieurs phases. De préférence, vous pouvez tester votre hypothèse sur une petite échelle avant de déployer votre plan. Chaque phase d’exécution doit se terminer par une étape de réduction du risque, c’est-à-dire une réalisation qui montre que le risque d’exécution est réduit. Obtenir l’approbation de la direction, réaliser des interviews utilisateurs, solliciter vos fournisseurs sont de bons exemples de jalons d’atténuation des risques.

6 – Mesurez vos indicateurs de performance

Un plan est incomplet sans objectifs. Pour mesurer l’efficacité de votre plan, vous devrez établir des indicateurs de rendement clés (KPI). Ces paramètres démontrent l’efficacité du plan et vous guideront également dans la prise de décision future. Vous devrez vous fixer des objectifs mesurables et atteignables, assortis d’un chiffre clair et réalisable ainsi que d’un calendrier. Ces objectifs optimiseront l’ensemble de l’exécution et veilleront à ce que l’équipe ne les perde pas de vue.

Une fois que vous avez terminé toutes les étapes de la transformation digitale, il est temps d’itérer. Il est important que vous mettiez régulièrement à jour votre stratégie en fonction des conditions du marché et des résultats. Vous devrez continuellement faire pivoter votre stratégie jusqu’à ce que vous trouviez les technologies et les processus appropriés.

Vers une organisation horizontale

Transformaiton digitale by opinionway

Étude opinionway « où en sont les entreprises françaises dans leur transformation digitale ? »

L’utilisation des outils les plus récents et l’exploitation optimale des données impliquent une évolution significative des entreprises. La réparation des imprimantes et des postes de travail appartient au passé. L’automatisation signifie que ces tâches sont devenues le rôle des logiciels et des robots. Un département informatique moderne qui échange avec le département marketing et le département RH est la recette gagnante du changement. C’est en quelque sorte le pilier du fondement dans une entreprise mature. Fournir un modèle pour l’adoption rapide de ces nouvelles pratiques et la visualisation des données est essentielle pour devenir une entreprise numérisée efficace.

Les technologies qui permettent la transformation digitale de toute entreprise comprennent, entre autres : l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine, la robotique, l’Internet des objets et évidemment l’analyse de toutes les données. Casser les silos entre unités de business ou départements plus traditionnels est vital !

Placer l’humain au coeur de la technologie

Avec la révolution digitale, les organisations voient naître de nouvelles exigences de la part des clients mais aussi de la part de leurs salariés.  Voici 4 axes fondamentaux pour mener à bien votre stratégie :

1. Accélérer son innovation rapidement :

  • Les impacts pour l’entreprise :
    • Nouveaux produits / concepts
    • Outils plus efficaces
    • Cercles de réflexion
  • Les nouveaux usages
    • Un échange avec les clients et partenaires à travers une plateforme numérique dédiée

2. Réinventer l’expérience et la proximité clients/partenaires

  • Les impacts pour l’entreprise :
    • Plus de réactivité et d’agilité face aux demandes
    • Produits d’excellente qualité
    • SAV amélioré
  • Les nouveaux usages
    • Une plateforme d’échange de documents, de services en ligne avec les écosystèmes clients / partenaires

3. Mobiliser vos collaborateurs

  • Les impacts
    • Grande autonomie des collaborateurs
    • Décloisonnement des services
    • Supression des tâches à faible valeur ajoutée
  • Les nouveaux usages
    • ATAWAD “Any time, anywhere, any device”

4. Devenir parfaitement opérationnel

  • Les impacts
    • Renforcer la valeur créée pour les clients
    • Augmentation de la rentabilité
    • Accélérer la croissance
  • Les nouveaux usages
    • Plateforme pour simplifier les processus internes, dématérialiser les procédures internes et externes.

L’outil Google pour une transition réussie

 

Google a récemment lancé un nouvel outil dédié aux entreprises souhaitant évaluer leurs degrés de maturité numérique. En partenariat avec l’agence Boston Consulting Group, un questionnaire de 50 questions vous permet de comprendre et analyser les points à améliorer au sein de votre organisation.

À la fin du questionnaire, Google propose donc des pistes de réfléxion ainsi qu’une feuille de route pour pouvoir progresser. Vous pouvez le tester ici.

L’expertise  50A

Nous vous proposons d’écouter notre podcast via lequel nous décryptons la transformation numérique d’un secteur d’activité.

Depuis 2004, l’agence digitale 50A propose son savoir-faire autour de 3 expertises :

50A est un lieu d’innovation où l’on travaille sur les nouveaux usages technologiques, humains et entrepreneuriaux parce que chaque personne est le maillon d’une réflexion. Son souhait : être un acteur du changement et remettre l’humain au coeur de la technologie. Si vous souhaitez aborder avec nous la transformation numérique de votre entreprise, contactez notre agence web !

DIGITAL TRANSITION NUMERIQUE

Data Driven Stratégie

Le Big Data a fortement participé à la transformation digitale des entreprises en leur offrant de nouveaux moyens pour développer leur activité, mieux comprendre leur marché ou améliorer l’expérience client. Il est essentiel de savoir interpréter et exploiter au maximum les données récoltées afin de construire une stratégie efficace et affirmer son avantage concurrentiel.

Le data-driven marketing est une stratégie orientée par les données qu’une marque collecte, analyse et utilise afin de mieux comprendre le comportement de ses consommateurs et de mettre en place un plan d’action adapté.

L’importance des données

Connues sous le nom des 3V, il existe trois caractéristiques clé pour mieux comprendre ce qu’est le Big Data, son intérêt et les problématiques que son utilisation engendre :

Volume : la quantité d’informations que nous créons ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui, plus de 2,5 trillions d’octets de données sont générées par jour. Face à cette masse d’informations, les entreprises doivent utiliser les bons outils pour collecter les informations qui leur seront utiles.

Variété: Il existe deux types de données :  

  • Structurées : elles proviennent de base de données
  • Non structurées comme le contenu média, emails, publications sur les réseaux sociaux, localisation sur un GPS etc.

La difficulté peut se présenter dans l’analyse et l’interprétation de l’ensemble de ces données.

Vitesse : Traiter la donnée de manière rapide et en temps réel est primordial pour prendre une décision adaptée face au contexte d’une situation donnée. Adapter sa stratégie en fonction d’informations fraichement collectées demande une certaine flexibilité et adaptabilité de l’entreprise, ce qui n’est pas toujours possible dans certaines structures.

C’est le traitement des données et les décisions qui en découlent qui donneront de la valeur à l’information.

L’organisation de l’entreprise

Prendre une décision data-driven nécessite d’avoir une équipe qualifiée qui comprend la science de la data, afin d’analyser et d’interpréter les informations.

Le management doit-être remis en question afin que chaque membre de l’entreprise intègre la culture data et apprenne à travailler le pôle data pour mieux détecter les différentes opportunités (mise en place d’outils spécialisés, traiter des bases de données etc…). Il est aussi important de bien définir en amont ses objectifs pour bien élaborer sa stratégie data-driven et savoir quelles données collecter et exploiter.

Pour créer des opportunités business et offrir la meilleure expérience client tout en se différenciant de ses concurrents, les entreprises doivent comprendre le comportement de l’individu. Elles doivent donc apprendre à interpréter les données et les intégrer au cœur de leur stratégie.

Le marché

Le data driven ou la personnalisation de contenu.

De nos jours, nous récoltons de plus en plus d’informations à travers plusieurs outils tels que les réseaux sociaux, les moteurs de recherche ou bien encore à travers les applications.

IBM montre que 90% des données existantes ont été crée par l’humanité entre 2014 et 2016.

Les données amassées sont stockés puis triés de façon à être le plus impactant possible pour donner le bon message à la bonne cible et plus important au bon moment (Inbound Marketing). Ce sont les trois facteurs qui permettent une meilleure relation avec le client et une fidélisation personnalisé.

Tesla et Netflix sont de nouveaux grands acteurs du multimédia et montrent comment l’utilisation de la data leur ont permis de se démarquer de leurs concurrents et devenir leader dans leur domaine.

Leader dans l’industrie automobile, Tesla a su se différencier de la concurrence par son utilisation et l’appropriation de la data qu’elle a su récolter en créant une grande base de données. Tesla a été le pionnier dans l’utilisation de la data dans son secteur d’activité, aujourd’hui la récolte d’information concernant leurs clients est devenu une politique, car elle permet à l’entreprise de grandir et de continuer à faire la différence avec les autres marques.

La transformation digitale qu’apporte Netflix est majeure dans son secteur d’activité. Le contenu de sa plateforme est entièrement personnalisé. L’utilisation de la data permet de créer une expérience utilisateur unique et optimale due aussi à leur constante évolution.

Vos opportunités

L’enjeu 2018 : Data driven

L’analyse prédictive et le deep-learning aidé par l’utilisation de l’intelligence artificielle permet d’être plus réactif.

La force sera le gain de temps. Déjà en 2017 les data-analyste et les commerciaux étaient très liés et ce rapprochement continuera en 2018 car les données seront disponibles en temps réel. Tous ces changements amèneront les entreprises à s’approprier la nouvelle réglementation RGPD.

Besoin de prévoir, innover et initier une stratégie Data driven pour améliorer votre relation client et créer plus d’engagement ? 50A vous accompagne dans l’élaboration de votre stratégie. N’hésitez pas à nous contacter ici.

TRANSITION NUMERIQUE

Après votre transition numérique, l’écosystème digital arrive ! #LetsDigitalize

image d'un écosystème digital

La transformation digitale arrive à maturité et une nouvelle vision stratégique émerge aux portes d’entrée de la quatrième révolution industrielle : l’écosystème digital.

Contexte

D’après Gartner, un écosystème digital est un groupe d’entreprises, de personnes ou de choses qui sont interdépendants sur des plateformes digitales standardisées afin d’atteindre un but bénéfique à tous.
Afin de booster la croissance et l’innovation, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à vouloir construire un écosystème digital efficace : selon MIT Iniative on Digital Economy, 50% des 30 plus grandes marques mondiales ont réussi à tisser un écosystème numérique performant pour développer leur activité de manière exponentielle.

Des exemples écosystème digital

Parmi les exemples de réussite on peut citer des acteurs comme Apple, Google, Amazon, Airbnb, Alibaba ou Uber…  Les raisons de leurs succès sont dues au développement de logiciels, l’exploitation des données, ou le cloud pour créer des plateformes digitales flexibles qui elles, permettent de gérer et monétiser l’ensemble de l’écosystème.

écosystème digita

L’écosystème digital (expérience client au coeur de vos actions)

En partant d’un produit clé, ces entreprises ont réussi à se détacher de leur cœur de métier en implémentant d’autres services supplémentaires tout en conservant leurs clients grâce à un écosystème solide :

  • Les produits Apple sont faits de sorte à ce que le consommateur reste dans l’écosystème Apple
  • Uber, le service de taxi qui se transforme en service de livraison à domicile
  • Basé sur la recherche et la publicité en ligne Google a développé de nombreux services comme la géolocalisation, accès à l’internet sur différents devices, la vidéo, les outils de collaboration en ligne…

Les géants du web ont su bâtir des écosystèmes puissants mais il est tout à fait possible de créer un écosystème digital à son échelle : présence sur les réseaux sociaux (plateformes et social selling), digitalisation du point de vente, site internet, stratégie mobile etc.
Un écosystème efficace doit être cohérent et est basé sur l’expérience client : aujourd’hui les consommateurs ont beaucoup plus de choix et ils sont beaucoup plus difficile à fidéliser à cause d’une forte compétitivité et d’un meilleur accès à l’information.

 

Penser utilisateur !

« Users first, brand second » – Fred Wilson

Quelles sont les priorités d’actions afin de mettre en place son écosystème et définir sa feuille de route ?

  • Quelle est ma e-reputation en ligne ?
  • Comment est référencé mon site web ?
  • Ma stratégie social media est-elle bien déployée sur les bonnes plateformes ? Qu’en est-il de ma stratégie de contenu ?
  • Mon activité a-t-elle une approche mobile first ?
  • Mon parcours utilisateur est-il bien conçu ?

 Chez nous agence digitale 50A

Nous prenons en compte votre challenge, votre brief, votre problématique digitale ainsi que votre environnement pour réaliser votre ecosystem map, Téléphonez nous ! ou envoyez nous un formulaire ici !!

N’hésitez à consulter nos études de cas afin de comprendre comment nous travaillons avec nos clients, les dispositifs mis en place et les résultats obtenus suite à cette collaboration.

Il est important de comprendre le rôle de chacun des dispositifs mis en œuvre car l’ensemble des dispositifs permettront :
  • D’atteindre les objectifs fixés (KPI)
  • De générer des leads
  • De fidéliser ses clients
  • D’améliorer le positionnement de l’entreprise dans son secteur grâce à une meilleure visibilité

Identifiez les opportunités de votre écosystème digital

Contactez nous !