ARCHITECTURE SOCIALE

Entretien avec Sami Ben Hassine, co-fondateur du Pacte Tunisien

Le PaCTE Tunisien

Tout commence fin décembre, 6 personnes d’origine tunisienne connectées sur skype qui échangent sur les événements que l’on connait en Tunisie.

« Que pouvons nous faire pour notre pays que l’on aime ? »

Instinctivement, naturellement, spontanément l’idée de regrouper les compétences des tunisiens aux 4 coins du monde jaillit, né le PaCTE Tunisien : www.pactetunisien.org.

Pacte des Compétences Tunisiennes Engagées pour la stabilité et la reconstruction de la Tunisie Moderne, après la Révolution du peuple Tunisien.

Attention nous ne parlons pas de révolution de « jasmin », terme réservé aux journalistes et occidentaux, il s’agit bien d’une Révolution, celle du Peuple Tunisien.

L’association se monte en France, et en Tunisie. Aujourd’hui plus de 6 000 signataires du PaCTE qui s’engagent à :

« Je soussigné(e), citoyen(ne) tunisien(ne) ou tunisien(ne) de coeur, m’engage à préserver et défendre les acquis de la révolution du peuple tunisien du 14 janvier 2011, et je m’engage à :

  • Mettre mes compétences et mon expérience au service de la Nation et de son Peuple souverain.
  • Contribuer à garantir une vie digne à chaque citoyen tunisien.
  • ??tre intègre, servir l’intérêt national, militer contre la corruption, le favoritisme, le culte de la personnalité, l’injustice et toute forme d’exclusion.
  • Oeuvrer pour la garantie de la liberté en la préservant de toute dérive extrémiste.
  • Respecter la démocratie dans la Tunisie de demain et le pluralisme de son paysage politique.
  • Soutenir les démarches participatives pour une meilleure représentativité de la société civile.
  • Contribuer à garantir l’égalité des chances entre tous les tunisiens et dans toutes les régions. »

La premier message consiste a expliquer qu’il ne s’agit pas d’une organisation politique, mais d’un mouvement citoyen neutre et apolitique !

Plutôt que la « Degage Attitude », il s’agit de fédérer les énergies et de s’engager pour la Tunisie.

Le PaCTE Tunisien se veut :

  1. Force de proposition (auprès du gouvernement tunsien)
  2. Force d’action
  3. Force de veille et de modération

Très rapidement des groupes de travail décentralisés se créent autour des thématiques suivantes :

  • groupes entrepreneurs
  • développement régional
  • medias
  • la nouvelle constitution tunisienne

Comment orchestrer ces différents groupes de travail décentralisé ? Quelle méthodologie appliquer ?

Une équipe d’organisateurs de 15 personnes en France et 15 personnes en Tunisie (hors groupe de Travail), on parle de « facilitateur » ou « d’accompagnateur », de « conseillers » avec un seul mot d’ordre : « prenez vos propres décisions ».

L’équipe d’organisateurs s’inspire et utilise des outils et méthodologies qui ont fait leur preuve, puisqu’il s’agit des méthodes de Google entre autres.

  • 2 coordinateurs par groupe. 1 mailing list / groupe.
  • 1 newsletter diffusée tous les 15 jours auprès de chaque coordinateur afin d’informer chacun sur l’avancée des groupes de travail respectifs.
  • 1 outil de gestion de projet : basecamp (http://basecamphq.com/)

Bien entendu, le partage de documents via Google Docs et fédération des groupes via Googles Groups.

P2Wordpress qui combine la force de WordPress et de Twitter, on parle de communication en temps réel. (Cf. la démo vidéo).

Seuls quelques membres ont accès à l’annuaire afin de faciliter les mises en relation saines et pertinentes !

Le format vidéo séquencé est privilégié plutôt que du texte et de longues explications. (format court et format long).

Désormais il s’agit de développer de plus en plus d’antennes locales comme le chantier de développement récemment créé à Sidi Bouzid (http://pactetunisien.com/sidi-bouzid/)

Chaque antenne créée se voit remettre un « WELCOME Pack » composé d’une newsletter, d’une présentation des différents outils et d’une présentation des groupes de travail.

Les indicateurs de performance (KPi) sont les suivants :

  • nombre de pactés
  • nombre de groupes de travail
  • consolidation et efficacité des groupes de travail

Parmi les objectifs à court et moyen terme :

  • simplifier la plateforme (zen attitude et suppression de tout le superflu) pour aller à l’essentiel
  • recruter des community managers pour animer les différents groupes et communautés

Vous l’avez compris, il s’agit d’une formidable démarche d’intelligence collective qui utilise les outils et médias sociaux en vue, entre autre, d’influencer la prochaine élection de l’Assemblée constituante du 24 juillet.

RESPECT !

Site communautaire : pactetunisien.com

La page Facebook : http://www.facebook.com/pactetunisien

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply
    Les aventures tunisiennes de 50A en images | 50A BLOG
    11 avril 2011 at 17 h 01 min

    […] Comme vous le savez, 50A se trouve actuellement en Tunisie. Avec un emploi du temps digne d’un ministre, la Team 50A a fait de nombreuses rencontres, toutes plus enrichissantes les unes que les autres. […]

  • Reply
    Le RevolutionCamp : les 18 et 19 juin en simultané à Paris et Tunis | 50A BLOG
    5 mai 2011 at 10 h 55 min

    […] fait le récit ici-même des aventures de 50A en Tunisie et de ses nombreuses (et fructueuses) rencontres. Mais l’un des objectifs principaux était d’organiser un Barcamp suite à ce voyage […]

  • Répondre